GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Le robot franco-allemand «Mascot» se pose sur l'astéroïde Ryugu

    media Image de la surface de l'astéroïde Ryugu, prise lors de l'atterrissage des deux rovers «Minerva II-1». Handout / JAXA / AFP

    On le présente un peu comme le remake de Rosetta et Philae sur la comète Tchouri. Ce mercredi 3 octobre, c'est cette fois, Mascot, qui est au centre des attentions. Un petit atterrisseur, largué par la sonde japonaise Hayabusa 2, qui s’est posé sans encombre sur l'astéroïde Ryugu, une cible dont l'étude peut nous apprendre beaucoup sur l'origine du système solaire.

    Il est petit, 30 centimètres de côté pour une masse de 10 kilogrammes, mais il est vaillant. Mascot, c'est le petit frère spirituel de Philae sauf que ce n'est pas sur une comète qu'il se pose, mais sur Ryugu, un astéroïde.

    Une opération mouvementée qu'Aurélie Moussi, la directrice du projet pour le CNES, l'agence spatiale française, craignait avant son atterrissage.

    « On a vraiment rien qui contrôle par rapport à d’autres atterrisseurs, même par rapport à Philae, on n’a rien, on a pas de roue à inertie à l’intérieur qui stabilise le robot, donc ça va tourner, ça va être une descente assez chahutée, douce, mais, voilà, c’est vraiment : on lance un dé sur une surface accidentée. On sait qu’on va rebondir, maintenant on ne veut pas rebondir longtemps pour économiser le plus de temps possible pour faire de la science ».

    Et de la science, Mascot n'aura que 16 heures pour en faire. C'est la durée de vie de ses batteries. C'est peu, mais suffisant pour apporter un début de réponse à de grandes interrogations.

    « On sait qu’on ne va pas aller trente-six fois sur un astéroïde C. C’est une mission qui scientifiquement est absolument clé et fondamentale pour la compréhension du système solaire et l’émergence du vivant. On ne veut pas louper les choses », souligne l'astrophysicien Jean-Pierre Bibring.

    Ryugu est ce qu'on appelle un astéroïde de type C, c'est-à-dire fait de carbone. Le carbone, c'est l'atome à la base de la chimie du vivant. Et on suspecte que les premières étapes de cette chimie peuvent avoir lieu dans l'espace.

    Mascot devrait offrir un début de réponse et c'est ensuite sa sonde mère Hayabusa 2 qui prendra le relais. Elle va prélever dans quelques mois de la poussière d'astéroïde et la rapporter ensuite sur Terre pour analyse.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.