GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    La tuberculose fait de la résistance

    media Mise en culture des échantillons de crachats pour le diagnostic de la tuberculose (photo d'illustration). Aurélie Baumel/MSF

    Alors que l’OMS prévoyait que la maladie pouvait être éliminée d’ici 2030, une dernière étude publiée dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet vient de montrer que la combinaison de souches de la tuberculose indétectables par les tests standards, fait apparaître des résistances.

    Dans les cas de tuberculose, la résistance aux antibiotiques peut entraîner l’inefficacité de traitements de première intention, voire une mortalité ou une contagion accrues chez les patients.

    Et sur les 450 000 cas estimés annuellement de tuberculose multi résistante, seul un quart est détecté par les tests standards.

    Souches multirésistantes

    Philip Supply, directeur de recherche au CNRS à l’Institut Pasteur de Lille, auteur de l’étude publiée dans The Lancet, a pu repérer ces souches multirésistantes grâce un nouveau test de dépistage.

    « On analyse toute une série d’autres mutations présentes dans un panel de gènes beaucoup plus larges que ceux qui sont analysés avec des tests standards, explique-t-il à RFI. Donc dans ces conditions-là évidemment, on peut avoir une détermination beaucoup plus précise des profils de résistance des souches. Et un autre gros avantage de ce test, c’est qu’on peut obtenir des résultats assez rapidement, en un ou trois jours, au lieu de deux semaines qui sont nécessaires lorsqu’on utilise les tests de culture. [...] Donc on fonde beaucoup d’espoir sur l’utilisation de ce test pour aider à remédier aux problèmes de la sous-détection des multi résistances. »

    Première maladie infectieuse dans le monde

    Un nouveau test développé grâce à la collaboration d’une entreprise française implantée sur le campus de l’Institut Pasteur de Lille.

    La tuberculose reste la première maladie infectieuse dans le monde, devant le VIH. Dix millions de nouveaux cas et 1,6 million de décès sont recensés chaque année.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.