GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Climat: 2018, une des années les plus chaudes jamais enregistrées

    media Les concentrations de gaz à effet de serre vont de record en record (photo d'illustration). REUTERS/Stringer

    L'année 2018 devrait figurer au quatrième rang des années les plus chaudes jamais enregistrées, selon un rapport publié ce jeudi 29 novembre par l'OMM, l'Organisation météorologique mondiale.

    Dans sa déclaration provisoire sur l'état du climat mondial, l'agence onusienne insiste, quelques jours avant l'ouverture du sommet sur le climat COP 24, sur l'urgence à agir.

    « Il faut le marteler encore et encore : nous sommes la première génération à bien comprendre les changements climatiques et la dernière à pouvoir en contrer les conséquences », a insisté le secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale Petteri Taalas.

    Selon l'OMM, nous avons connu au cours des 22 dernières années les 20 années les plus chaudes jamais enregistrées. Et les quatre dernières années caracolent en tête de liste. Autrement dit, la tendance au réchauffement de la Terre sur le long terme est désormais « évidente ».

    Pire, la température risque d'augmenter de 3 à 5 degrés d'ici à la fin du siècle, puisque les concentrations de gaz à effet de serre vont de record en record.

    Et ce réchauffement climatique a des conséquences : élévation du niveau de la mer, acidification des océans, fonte des banquises et des glaciers, cyclones particulièrement violents et chaleurs et sécheresses exceptionnelles entraînant des feux dévastateurs comme en Californie et en Scandinavie

    Mais selon l’OMM, il est encore possible de limiter le réchauffement à 1,5 degré, comme prévu dans l'accord de Paris. Pour cela, il faut néanmoins changer notre mode de vie, répètent les experts.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.