GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Le réchauffement climatique, «plus grande menace du XXIe siècle» selon une étude

    media Le soleil se lève sur Séoul, la capitale coréenne en proie aux nuages de pollution, en mars 2017. Getty Images/SeongJoon-cho

    Alors que la COP24 débute ce dimanche 2 décembre en Pologne, la revue médicale britannique The Lancet publie son rapport « Compte à rebours » sur les impacts sanitaires et économiques du réchauffement climatique, qualifié de « plus grande menace du XXIe siècle ». Fruit de la collaboration de 27 institutions universitaires, agences intergouvernementales et onusiennes, l'étude met en garde contre notre vulnérabilité face à la hausse des températures.

    Selon les conclusions d'une vaste étude publiée dans la prestigieuse revue médicale The Lancet, 157 millions de personnes supplémentaires ont été confrontées à des chaleurs extrêmes en 2017 par rapport à l’an 2000. Il fait de plus en chaud et l'air est de plus en plus pollué.

    Neuf citadins sur 10 respirent un air toxique. La concentration des polluants s'est même aggravée dans 70% des villes entre 2010 et 2016. A cela s'ajoute le décuplement des populations d’insectes. Le potentiel de transmission de la dengue a récemment atteint son plus haut niveau historique. Résultat, nos systèmes de santé, mal préparés, risquent l'asphyxie.

    L’impact du réchauffement climatique est sanitaire mais aussi économique. En 2017, les évènements météorologiques extrêmes nous ont coûté 326 milliards de dollars, presque le triple de 2016. Autre phénomène inquiétant, la baisse des rendements agricoles observés dans 30 pays de différentes régions du globe.

    Malgré ce sombre tableau, des motifs d'espoir se dessinent : la consommation de charbon ralentit. L'année dernière, l'installation d'énergies renouvelables a même dépassé celle des énergies fossiles.

    Selon l’ONU, qui vient également de publier un rapport sur le climat, il faudrait tripler les efforts pour respecter les engagements de l'accord de Paris, à savoir ne pas dépasser 2°C de réchauffement d'ici la fin du siècle.

    Changement climatique : une note salée pour l'économie américaine

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.