GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    • Élection de von der Leyen: «Nous pouvons être fiers de l'Europe» (Macron)
    • Élection von der Leyen: Merkel félicite une européenne «convaincue»
    • Les Etats-Unis souhaitent la poursuite du dialogue avec Pyongyang malgré sa mise en garde
    • Football: le Cameroun se sépare de Clarence Seedorf (sélectionneur) et de Patrick Kluivert (adjoint)
    • Disparition du musicien sud-africain Johnny Clegg (médias locaux)
    • Von der Leyen appelle tous les eurodéputés à travailler ensemble «de façon constructive»
    • L'Allemande Ursula von der Leyen élue de justesse à la tête de la Commission européenne
    • Achat de missiles russes: Trump insiste sur les «bonnes relations» avec Ankara
    • Taxation du numérique: Le Maire appelle le G7 à chercher une «solution internationale»
    • Trump assure qu'il ne cherche pas un «changement de régime» en Iran
    • Le projet de loi de restauration de Notre-Dame de Paris définitivement adopté au Parlement
    Afrique

    Des outils vieux de 2,4 millions d’années découverts en Algérie

    media En Algérie à Sétif, une équipe d’archéologues a découvert des outils en pierre taillée qu’ils datent à 2,4 millions d’années. AFP Photos/ Mohamed SAHNOUNI

    C’est une trouvaille qui pourrait remettre en cause le titre de « berceau de l’humanité » de l’Afrique de l’Est. Une équipe de chercheurs publie dans la revue Science les résultats de fouilles archéologiques menées en Algérie, au cours desquelles ils ont trouvé des outils façonnés par une main humaine il y a 2,4 millions d’années. C’est presque aussi vieux que les plus anciens jamais découverts, en Ethiopie.

    Ils n’ont pas l’air de grand-chose ces galets en calcaire et ces silex. Et pourtant, ils ont quatre particularités qui les rendent très intéressants aux yeux des paléontologues. Tout d’abord, ils sont vieux : 2,4 millions d’années. Ce sont également des outils, car il apparaît qu’ils ont été façonnés, biseautés, par des mains humaines, ce qui en fait parmi les plus vieux jamais découverts. Ils ont par ailleurs été utilisés, puisque des cadavres d’animaux dépecés et frappés ont été dénichés non loin. Enfin, et plus surprenant encore, ils se trouvent là où on ne s’attendait pas du tout à les voir, non loin de Sétif, à 300 kilomètres à l’est d’Alger.

    Pourquoi est-ce surprenant ? Parce qu’on avait déjà découvert des outils, plus vieux encore et les plus anciens jamais trouvés : 2,6 millions d’années. Mais c’est à 5 000 kilomètres de là, sur le site de Gona, en Ethiopie. « Il y a deux explications possibles », avance Mohammed Sahnouni, qui a dirigé ces fouilles. « Soit il y a eu une migration très rapide des premiers humains depuis l’Afrique de l’Est en direction de l’Algérie. Soit ce sont les populations qui vivaient en Algérie à l’époque qui ont développé par elles-mêmes la technologie pour façonner des outils. On aurait alors une origine multiple de l’émergence de la technologie lithique et l’adoption d’un régime alimentaire basé sur la consommation de viande ».

    Une courte différence d’âge de 200 000 ans

    En l’état actuel des recherches, il est impossible de trancher entre ces deux hypothèses. Ceci dit, le cœur de Mohammed Sahnouni et de son équipe a sa préférence : « La différence d’âge entre les outils éthiopiens et algériens est très courte, 200 000 ans. Ce n’est pas suffisant pour une migration depuis l’Afrique de l’Est vers le Nord en parcourant plus de 5 000 kilomètres, avec toutes les entraves. Si on considère également la démographie de ces premiers humains, c’est compliqué : il s’agissait de groupes très restreints ne dépassant pas 15 individus. C’est pour ces raisons que nous favorisons la deuxième hypothèse. » Le chercheur reste cependant prudent : « La première n’est pas à exclure non plus ! ».

    Si Mohammed Sanhouni et son équipe ne se trompent pas, le scénario plaçant l’Afrique de l’Est comme « berceau de l’humanité » s’en trouverait chahuté. Reste cependant à savoir à partir de quand l’humanité est devenue humanité.

    L’émergence du genre Homo, dont Homo sapiens est le dernier représentant, est considérée comme point de départ. C’est l’apparition d’Homo habilis, nommé ainsi pour sa capacité à faire des outils, il y a justement 2,5 millions d’années environ qui marquerait le début. Si cette capacité est apparue à plusieurs endroits au même moment comme le pense Mohammed Sanhouni, l’Afrique de l’Est perdrait alors son titre. Si on remonte plus loin dans le temps en revanche, il n’y a alors plus lieu de discuter : les australopithèques, qui ne sont pas des hommes, mais dont l’homme est descendu, sont, en effet, en l’état actuel des connaissances, originaire de l’Afrique de l’Est. Cette fois, pas de doute possible, les plus vieux fossiles découverts ont environ 4 millions d’années.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.