GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Avril
Lundi 15 Avril
Mardi 16 Avril
Mercredi 17 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 19 Avril
Samedi 20 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    1,4 Milliard de sédentaires

    media  
    Prendre les escaliers plutôt que l'ascenseur peut aider à lutter contre la sédentarité pixabay

    Chaque mercredi, le Dr Jean Marc Sène, médecin du sport et médecin de l'équipe nationale de judo, présente sa chronique sport dans Priorité Santé. Cette semaine, il nous parle de la sédentarité.

    Dr Sène, vous allez nous parler aujourd’hui d’une étude publiée par la revue scientifique « The Lancet » selon laquelle 1,4 milliard d'adultes dans le monde ne pratiquait pas une activité physique suffisante en 2016, soit près du 1/4 de la population mondiale !

    Et oui ! Ça donne le vertige !

    Sachant que le manque d'activité physique est le 4ème facteur de risque de mortalité dans le monde.

    Le manque d'activité physique aggrave les risques de maladies non transmissibles (comme l'accident vasculaire cérébral), le diabète ou encore certains cancers (sein, colon). Il a également un « effet négatif sur la santé mentale et la qualité de vie ».

    Pas assez d’activité physique cela signifie moins de 2h30 par semaine d’effort modéré comme le vélo ou la marche rapide ou 1h15 d’activité plus énergique comme la course ou les sports d’équipes.

    Les chiffres ne sont pas encourageants, les auteur(e)s de l'étude soulignent le "peu de progrès" observé entre 2001 et 2016 et constatent que "Contrairement à d'autres problèmes majeurs pour la santé mondiale, les niveaux d'activité physique insuffisante ne baissent pas dans le monde et plus du quart des adultes n'atteignent pas les niveaux d'activité physique recommandés pour être en bonne santé".

     

    Il existe certainement une disparité entre les pays ?

    Dans 55 (33%) des 168 pays, plus d'un tiers de la population n'avait pas suffisamment d'activité physique.

    Dans quatre pays, plus de la moitié des adultes étaient insuffisamment actifs : le Koweït (67%), les Samoa américaines (53%), l'Arabie saoudite (53%) et l'Irak (52%).

     

    Dans quasiment toutes les régions du monde, les femmes sont moins actives que les hommes :

    - Asie du Sud (43% de femmes ayant une activité physique insuffisante contre 24% chez les hommes)

    - Asie centrale, Moyen-Orient et Afrique du Nord (40% contre 26%)

    - Pays occidentaux à revenu élevé (42% contre 31%).

     

    Les niveaux d'activité insuffisante chez les adultes variaient considérablement entre pays à faible revenu (16%) et ceux à revenu élevé (37%).

     

     

    Mais alors quelles sont les recommandations de l'OMS ?

    - Au moins 150 minutes d'activité physique modérée par semaine : de la marche rapide, de la natation, du vélo...

    - Ou 75 minutes d'activité physique plus intense avec par exemple du : running, de escalade ou encore du handball...

     

    Des petites résolutions du quotidien peuvent nous aider à atteindre l’objectif des recommandations de l’OMS :

    - Descendre une station plus tôt si on prend les transports en commun

    - Privilégier le vélo pour se déplacer

    - Aller faire les courses à pied

    - Prendre les escaliers plutôt que l'ascenseur

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.