GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Février
Mercredi 13 Février
Jeudi 14 Février
Vendredi 15 Février
Aujourd'hui
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Espagne: 200.000 manifestants à Barcelone contre le procès des indépendantistes (police)
    • Niger: 7 soldats tués dans des combats avec Boko Haram (gouvernement)
    • Report du scrutin au Nigeria: la Commission électorale déclare qu’il n’y a pas eu «d’interférence politique»
    • Cardinal défroqué: «signal clair» que les abus ne sont plus tolérés (évêques américains)
    • Des milliers de Kurdes défilent à Strasbourg une vingtaine d'années après l'arrestation d'Abdullah Öcalan
    • Train CDG Express: le décret approuvant le contrat de concession a été publié au Journal officiel
    Science

    Le pôle Nord magnétique se déplace plus vite que prévu

    media Le pôle Nord. Gettyimages/Sue Flood

    Les scientifiques sont surpris : le pôle Nord magnétique, celui qui attire les aiguilles des boussoles, se déplace. On le savait déjà, mais il le fait beaucoup plus vite que prévu. A tel point que les Etats-Unis ont demandé une réunion d'urgence pour mettre à jour les modèles. Connaître et localiser avec précision le pôle magnétique est en effet essentiel pour la navigation dans ces zones.

    Il y a un siècle, il était encore au Canada, il est aujourd'hui dans l'océan Arctique, et il risque de se retrouver bientôt en Russie. Le pôle Nord magnétique se déplace comme il l'a toujours fait, mais de plus en plus rapidement : 50 km par an, c'est 5 fois plus rapide qu'il y a cent ans.

    Pour comprendre, il faut creuser 3 000 km sous terre, là où se trouve le noyau de notre planète. Une boule de métal en fusion qui tourne très vite sur elle-même et qui, un peu comme une dynamo, génère un champ magnétique.

    Ce champ sort de la terre au niveau des pôles magnétiques et comme l'activité du noyau n'est pas un long fleuve tranquille, ces pôles ont tendance à bouger.

    C'est un phénomène bien compris, ce qui n'empêche pas d'être surpris par l'accélération de ce déplacement et même un peu inquiet. Pas à cause d'éventuels risques, mais parce que ce pôle Nord magnétique est utilisé pour la navigation maritime dans cette région, qu'elle soit civile ou militaire.

    C'est pour cette raison que les Etats-Unis ont demandé à avancer d'une année une réunion internationale organisée pour mettre à jour les modèles. Elle devrait avoir lieu d'ici la fin du mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.