GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Science

    Périostite tibiale du sportif

    media  
    Les footballeurs sont de plus en plus touchés par la périostite tibiale du sportif pixabay

    Chaque mercredi, le Dr Jean Marc Sène, médecin du sport et médecin de l'équipe nationale de judo, présente sa chronique sport dans Priorité Santé. Cette semaine, il explique ce qu'est la périostite tibiale du sportif. 

    Qu'est-ce qu'une périostite tibiale ?

    La périostite tibiale est une inflammation du périoste de l’os du tibia. Le périoste est une lame de tissu qui entoure les os. Il est constitué de deux couches : l’une, externe, formée de collagène ; l’autre, interne, constituée d’ostéoblastes (cellules qui participent à la minéralisation des os).

    Elle survient surtout chez les athlètes en début de saison et chez ceux qui débutent une nouvelle activité. Le périoste se situe à la périphérie des os longs et plats.

    Les débutants en course à pied sont souvent touchés. C’est pourquoi on recommande de démarrer la pratique doucement, de manière à laisser le temps à l’organisme de s’adapter.

    Les personnes en surmenage ou surcharge d’entraînement y sont également sujettes. Là encore, passer brutalement d’une préparation pour courir un 10 km à un programme de marathon n’est pas indiqué.

    En sport collectif, les personnes qui passent subitement de deux entraînements par semaine à cinq ou six s’exposent au risque de périostite.

    Les footballeurs sont également de plus en plus touchés. Depuis l’apparition des terrains synthétiques et le développement du football en salle, les cas de périostite sont beaucoup plus nombreux.

    Le périoste est un tissu qui recouvre la surface de l'os, il est riche en nerfs et vaisseaux et se confond avec les insertions des muscles sur l'os. Les fibres tendineuses fixées sur le tibia sont alors irritées et enflammées.

     

    Quels sont les symptômes de la périostite tibiale ?

    La périostite tibiale est caractérisée par une douleur qui débute de façon insidieuse et qui est localisée au niveau de la région interne du tibia à la zone inférieure ou supérieure (généralement sur son bord interne). Elle se concentre sur plusieurs centimètres – à l’inverse de la fracture de fatigue qui est beaucoup plus localisée. Elle se déclenche très nettement lors de la pratique de la course et se soulage rapidement au repos. A terme, si elle est ignorée, elle augmente en intensité à l’effort.

    A la palpation, le signal douloureux est d’intensité variable et ne se diffuse pas sur les parties molles voisines (notamment le mollet). Invisible à la radio, la périostite peut en revanche se débusquer à l’occasion d’une IRM ou scintigraphie osseuse (examen lourd et coûteux peu prescrit pour ce genre de pathologies)

     

    Comment est-ce que ça se soigne ?

    Le traitement de la périostite tibiale sous ses formes bénignes repose d’abord sur l’application de glace, le repos et la diminution de la charge d'entraînement (entraînement sur sols souples), qui sont les principales mesures à prendre pour permettre à l'organisme de retrouver ses capacités initiales.

    • mettre du froid pendant vingt minutes plusieurs fois par jour, et surtout après une séance. L'application de glace peut se faire soit en mettant des glaçons dans un gant que l'on applique directement sur la zone douloureuse soit en utilisant des packs thermiques.
    • se faire prescrire des anti-inflammatoires
    • les auto-massages profonds sont la troisième solution de soulagement. Ce type de massage profond est un peu douloureux au début mais il est très efficace pour renforcer les tissus.
    • procéder à des étirements. Des étirements spécifiques permettent de récupérer de ce type de tendinite. Il a été remarqué par exemple que les étirements à base de rotation externe du pied, soulagent considérablement la douleur liée à cette pathologie.
    • On peut aussi consulter un podologue (ou posturologue), qui pourra vous aider à modifier votre course ou votre marche et à réduire le stress biomécanique – la réalisation d’une paire d’orthèses plantaires.
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.