GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Venezuela: remise en liberté du vice-président du Parlement
    Science

    Des microplastiques dans les entrailles de mini crustacés au fond des océans

    media Le Lepidepecreum longicornis, une espèce de crustacés amphipodes de la famille des Lysianasidae. © Hans Hillewaert / CC BY-SA 4.0

    Plus de 300 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année et selon des estimations scientifiques, quelque 5 000 milliards de morceaux de plastique flottent à la surface des océans. Mais sous la force des courants, des vagues, ces plastiques se dégradent et se transforment en microparticules qui tombent au fond de la mer. Mais jusqu’à quelle profondeur la mer est-elle polluée ? Des chercheurs écossais ont publié ce mercredi 27 février le résultat de leur étude dans le Royal Society Open Science, et ça fait peur.

    Il s’appelle Lysianasidae et pour la première fois des chercheurs ont découvert, en disséquant 90 spécimens de ce petit crustacé des grandes profondeurs, que 65 d’entre eux contenaient au moins une microparticule de nylon, polyéthylène, PVC ou autre matière plastique.

    Ces minuscules crevettes ont été récoltées au fond des 6 plus profondes fosses océaniques de la ceinture pacifique. Dans la fosse des Nouvelles-Hébrides, à 7 000 mètres de profondeur, 50% des crustacés pêchés étaient contaminés, mais les captures effectuées dans la fosse des Mariannes, à près de 11 km de profondeur, ont révélé que 100% d’entre eux avaient ingéré du plastique.

    Pour Alan Jamieson, chercheur à l’université d’Aberdeen en Ecosse et coauteur de l’article, le point essentiel est que l’on trouve systématiquement des microparticules de plastique dans tous les animaux de l’océan Pacifique.

    On ne connait pas encore l’impact de cette contamination, mais le chercheur a déclaré à l’AFP que « c’est comme si vous avaliez une corde de polypropylène de 2 mètres et que vous espériez que ça n’ait pas d’impact sur votre santé ». 

    Il est néanmoins probable que ces microplastiques se retrouvent dans l’ensemble de la chaîne alimentaire des abysses.

    (Re) lire : Pollution marine: les ravages des déchets en plastique de l'homme

    Lire l'article de la Royal Society open Open Science

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.