GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Afghanistan: l'attentat qui a visé un mariage à Kaboul samedi soir a fait au moins 63 morts et 182 blessés (ministère de l'Intérieur)
    Science

    France: des perturbateurs endocriniens dans les eaux de surface

    media Les perturbateurs endocriniens se nichent dans les pesticides et de nombreux autres produits. DR

    L’association Générations futures fait paraître, mardi 16 avril, un nouveau rapport qui dénonce la présence massive de perturbateurs endocriniens provenant des pesticides dans les eaux de surface, cours d’eau, mer, lac, ruissellement. Rappelons que les perturbateurs endocriniens sont des substances qui agissent sur le système hormonal avec des effets néfastes sur la santé de l’individu et de sa descendance. Pour son rapport, Générations futures s’est appuyée sur des données officielles de 2015, concernant la France métropolitaine, la Martinique et la Réunion.

    232 substances actives de pesticides ou de perturbateurs endocriniens suspectés ont été trouvés au moins une fois dans un département français. Par département, au moins 41 perturbateurs endocriniens potentiels ont été découverts en moyenne, avec de grandes disparités : de 4 en Corse-du-Sud à 90 dans le Calvados.

    Le trio de tête des substances les plus fréquentes est dans l’ordre : le glyphosate, présent dans les eaux de surface de 37 départements, allant de 0 en Corse-du-Sud à 100% à Paris ; l’atrazine-déséthyl, dans 30 départements - rappelons d’ailleurs que l’atrazine transforme les grenouilles mâles en femelles - et enfin, le métolachlore dans 15 départements.

    Générations futures souligne qu’il est difficile d’analyser les causes de la disparité entre départements en raison du manque de données précises et régulières. Ce rapport signe l’échec de la stratégie nationale mise en place en 2014 par le gouvernement, et Générations futures demande une véritable stratégie qui interdirait l’utilisation des perturbateurs endocriniens dans les pesticides.

    À écouter aussi : Les effets des perturbateurs endocriniens sur la santé (Le conseil santé)

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.