GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Une étude alerte sur la pollution aux antibiotiques dans les rivières

    media Les rejets d'usines de fabrication d'antibiotiques peuvent aussi jouer un rôle dans cette pollution qui selon l'étude favoriserait le développement de bactéries multi résistantes. Pixabay/nachoipd

    Les scientifiques parlent d'un « problème mondial ». Selon une vaste étude réalisée par deux chercheurs britanniques, de nombreuses rivières présenteraient des concentrations d'antibiotiques anormalement élevées. Or, la présence de ces substances dans l'eau pourrait participer au développement de bactéries multirésistantes, des super bactéries qui, selon l'ONU, pourraient tuer 10 millions de personnes par an d'ici 2050.

    C'est une étude présentée comme inédite par son ampleur (à retrouver en anglais ici). 711 sites répartis dans 72 pays ont été identifiés pour y effectuer des prélèvements. Résultat : 65% des échantillons contenaient au moins 1 des 14 antibiotiques recherchés.

    Les rivières les plus polluées se trouvent au Kenya, au Ghana, au Nigeria, au Pakistan ou encore au Bangladesh. Dans ce pays pauvre d'Asie, les concentrations d’antibiotiques vont jusqu’à 300 fois le seuil jugé acceptable. Cependant, le problème n'épargne ni l'Europe ni l'Amérique, deux continents qui présentent également des cours d'eau contaminés.

    Les sites à haut risque se trouvent généralement à proximité de décharges de déchets ou d'égouts. La surconsommation humaine et vétérinaire expliquerait ce phénomène, car le corps ne métabolise pas toutes les molécules ingérées et en rejette une partie par l'intermédiaire des excréments.

    Par ailleurs, les rejets d'usines de fabrication d'antibiotiques peuvent aussi jouer un rôle dans cette pollution qui, selon l'étude, favoriserait le développement de bactéries multi résistantes. Résoudre le problème est un défi monumental, concluent les scientifiques qui insistent sur la nécessité d'investir dans des infrastructures de gestion des déchets et de traitement des eaux usées.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.