GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
Aujourd'hui
Mardi 23 Juillet
Mercredi 24 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Interaction entre alimentation et médicaments : quelles précautions prendre ?

    media  
    Les médecins et les pharmaciens insistent fortement sur le moment où le médicament doit être pris en vous conseillant par exemple de prendre le médicament à jeun, pendant le repas ou encore entre les repas. Pixabay

    Retrouvez la chronique nutrition de Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète à Bamako au Mali. Cette semaine, il revient sur les risques liés aux interactions entre médicaments et alimentation.

    On parle souvent des risques liés aux interactions médicamenteuses, est ce qu’il y a aussi des risques liés aux interactions médicaments alimentation ?

    Il est effectivement très courant que les médecins ou les pharmaciens expliquent aux patients les risques des interactions médicamenteuses c’est-à-dire des interactions entre différents médicaments pris en même temps. Les médecins et les pharmaciens insistent aussi fortement sur le moment où le médicament doit être pris en vous conseillant par exemple de prendre le médicament à jeun, pendant le repas ou encore entre les repas. Ces recommandations sont très importantes car elles tiennent compte des très nombreuses interactions des médicaments avec notre alimentation. Dans les deux cas, il faut tenir compte de ces interactions car elles vont modifier l’action de ces médicaments trois façons :

    • Les effets des substances vont s’additionner
    • Les effets d’une substance vont réduire l’effet d’une autre ou même l’annuler
    • Les effets d’une substance vont augmenter l’effet d’une autre

    En pratique quels sont les effets de ces interactions les plus régulièrement observées ?

    Le premier est sur la biodisponibilité du médicament. La biodisponibilité d’un médicament représente la quantité de principe actif qui atteint la circulation sanguine et qui pourra agir à l'endroit souhaité comme prévu. Cette biodisponibilité peut être totale, c’est-à-dire avec une absorption de la substance active à 100% ou partielle. L’alimentation peut avoir un rôle très important sur l’absorption d’un médicament. Elle peut soit augmenter soit diminuer cette absorption et donc rendre le médicament moins efficace ou parfois même toxique. Cette interaction n’est donc pas à négliger vu l’impact qu’elle peut avoir pour la santé du patient.

    Le second est de tenir compte de ces interactions pour éviter les effets négatifs sur la tolérance gastro-intestinale de certains médicaments. En effet, si la prise de médicaments entraine pour le patient des troubles gastro intestinaux désagréables les patients risquent de moins bien suivre leur traitement.

    Pouvez-vous nous donner quelques interactions classiques médicaments alimentation ?

    Il y en a un très grand nombre d’interactions médicaments aliments mais on peut prendre quelques exemples connus.

    Si l’on consomme des aliments riches en calcium, comme par exemple des produits laitiers, des antibiotiques comme la ciprofloxacine ou encore des médicaments pour les femmes ménopausées verront leur absorption diminuer très fortement. Cette biodisponibilité peut diminuer jusqu’à 50%.

    On sait aussi que si l’on suit un traitement anticoagulant par des traitements anti vitamine K il faudra éviter les aliments riches en vitamine K comme par exemple le chou, les épinards ou encore les abats car ils vont baisser l’efficacité du médicament et augmenter le risque de thrombose.

    On sait aussi que le pamplemousse va augmenter les effets indésirables d’une série de médicaments comme certains traitements de l’hypercholestérolémie, de certains immunosuppresseurs ou encore certains antidépresseurs.

    Quels sont les conseils à suivre pour réduire les risques liés à ces interactions ?

    Les médecins et les pharmaciens connaissent parfaitement ces interactions et les meilleurs périodes de la journée pour prendre les médicaments prescrits. Il faut donc suivre scrupuleusement leurs recommandations. Pour illustrer ceci on peut prendre un dernier exemple. Quand un médecin va prescrire de la metformine à un patient atteint de diabète de type 2, il va lui recommander de bien prendre ce traitement pendant les repas. Cette simple recommandation va réduire drastiquement les diarrhées mais aussi les autres troubles gastriques que peuvent engendrer ce médicament très important dans le traitement du diabète de type 2.

     

    Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :

    Le compte Twitter de Stéphane Besançon

    La page Facebook de l'ONG Santé Diabète

     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.