GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Pénurie d’eau: le quart de l’humanité est proche du «jour zéro»

    media Transport de bassines d'eau à Dakar (illustration non datée). REUTERS/Ricci Shryock

    Dix-sept pays, principalement situés au Moyen-Orient et au nord de l’Afrique, sont en situation de pénurie hydrique grave, selon le World Resources Institute. Un habitant sur quatre dans le monde est proche du « jour zéro », lors duquel plus aucune eau ne sortira du robinet.

    L'accès à l’eau sera-t-il le problème majeur du XXIe siècle ? À Chennai, au sud-est de l’lnde, les réservoirs sont actuellement presque vides, et habitants assoiffés. L’an dernier, la ville du Cap, en Afrique du Sud, se préparait au fameux « jour zéro », le jour où l'eau ne coulera plus du robinet.

    Près d’un quart des êtres humains sont menacés par la pénurie d’eau. C’est le constat alarmant du World Resources Institute (WRI), qui a publié le 6 août un rapport sur les ressources en eau dans le monde.

    Le Qatar, Israël, le Liban et l’’Iran, pays les plus concernés

    La carte établie par le think tank américain dans ce rapport mesure les risques de pénurie en eau, de sécheresse et d’inondations fluviales dans le monde. Plusieurs pays, principalement situés au Moyen-Orient et au nord de l’Afrique, sont en situation de stress hydrique. Autrement dit : la demande en eau est supérieure à la quantité disponible.

    « On a une diagonale de la soif qui va de Tanger au nord nord-est de la Chine. Les niveaux de stress hydrique y sont très inquiétants, en dessous de 1 000 m3 d’eau par habitant et par an. Dans un certain nombre d’États, nous sommes en dessous d’un seuil d’extrême stress hydrique, avec un un niveau de 500 m3 d’eau par habitant et par an », détaille Franck Galland, chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique, spécialiste des questions sécuritaires liées aux ressources en eau

    « Ces pays ont connu les conséquences des printemps arabes, des conflits de haute intensité, comme en Irak. On a un certain nombre de pays déjà en proie à une très forte instabilité, qui avaient des problèmes de stress hydriques avant le début des conflits qui ont été accentués par le fait que les infrastructures ont été détruites.  »

    Les 17 pays les plus concernés sont le Qatar, Israël, le Liban, l’Iran, la Jordanie, la Libye, le Koweït, l’Arabie saoudite, l’Érythrée, les Émirats arabes unis, Saint-Marin, Bahreïn, le Pakistan, le Turkménistan, Oman, le Botswana et l’Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde.

    L’Algérie et le Maroc ont fait des choix pertinents. Ce que l’Inde ou le Pakistan subissent, ce sont des choix qui n’ont pas été faits il y a vingt ans.

    Franck Galland

    Chercheur associé à la Fondation pour la recherche stratégique, spécialiste des questions sécuritaires liées aux ressources en eau

    08/08/2019 - par David Pauget Écouter

    « La plus grande crise »

    Selon le World Resources Institute, « l’agriculture, l’industrie, et les municipalités absorbent 80% de la surface disponible et des eaux souterraines lors d’une année moyenne » dans ces pays où la situation est particulièrement critique.

    « La pénurie en eau est la plus grande crise, dont personne ne parle », estime le PDG de l'institut, Andrew Steer. Les conséquences sont multiples : insécurité alimentaire, conflits, migrations, instabilité financière, etc.

    Selon le rapport, les prélèvements hydrauliques dans le monde ont plus que doublé depuis les années 1960, en raison d’une demande croissante. « Lorsque la demande rivalise avec les réserves, même de petits épisodes de sécheresse, qui vont augmenter avec le changement climatique, peuvent provoquer de terribles conséquences », note l’institut.

    L’Europe n’est pas épargnée

    Vingt-sept autres pays figurent sur la liste des pays présentant une « pénurie hydrique élevée », parmi lesquels on trouve des pays européens comme la Belgique (23e position), la Grèce (26e) ou encore l’Espagne (28e). La France se trouve quant à elle en 59e position (catégorie à risque « moyen-élevé »)

    Le sud-ouest de la France est un secteur particulièrement déficitaire.

    Eric Sauquet

    Chercheur en hydrologie et directeur adjoint scientifique au département Eaux d’Irstea

    09/08/2019 - par David Pauget Écouter

    « La situation est très grave dans certaines parties du monde, mais pas désespérée », souligne Franck Galland. « Il faut véritablement des décisions politiques courageuses, des instruments financiers importants et innovants, de la technologie et de l’expertise humaine permettant de gérer plus efficacement les systèmes d’alimentation en eau. »

    En mars 2021, le Forum mondial de l’eau se déroulera à Dakar. Le thème de cette 9e édition, la première en Afrique subsaharienne, sera la « Sécurité de l’eau pour la paix et le développement ».

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.