GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Boissons énergisantes : quels risques pour la santé ?

    media  
    une canette de boisson énergisante apporte l’équivalent d’une à 3 tasses de café suivant la taille de la canette Mauro-Matacchione

    Retrouvez la chronique nutrition de Stéphane Besançon, nutritionniste et directeur de l'ONG Santé Diabète à Bamako au Mali. Cette semaine, il explique les bénéfices et risques liés aux boissons chaudes.

     

    Pouvez-vous nous rappeler ce que l’on appelle des boissons énergisantes et ce qu’elles contiennent ?

    En quelques années, ces boissons ont envahi les rayons de nos supermarchés. En France, par exemple, il en est déjà vendu plus de 20 millions de litres par an. Elles sont consommées majoritairement par les adolescents et les jeunes adultes. Les boissons énergisantes sont en fait des sodas qui ont été enrichis en différentes substances par l’industrie. Ces boissons contiennent une très grande quantité de sucre, une dose très importante de caféine, de la taurine (qui est un acide aminé), du glucuronolactone, quelques vitamines du groupe B, de la vitamine C et des extraites de plantes comme le Ginseng et la guarana. Ces deux extraits de plantes vont eux aussi apporter une dose de caféine supplémentaire. Ainsi une canette de boisson énergisante apporte l’équivalent d’une à 3 tasses de café suivant la taille de la canette. Il faut aussi bien se rappeler que les boissons énergisantes contiennent plus de sucres que la majorité des boissons sucrées classiques vendues dans le commerce. Elles sont vendues dans les pays du nord depuis les années 90 mais aussi de plus en plus en Afrique depuis quelques années ou on vente son intérêt pour augmenter les performances notamment pour la pratique du sport.

     

    Est-ce que la consommation de ces boissons présente un bénéfice réel avant de faire du sport ?

    Au contraire c’est très risqué pour la santé. En effet, la composition de ces boissons va entrainer une déshydratation et des troubles du risque cardiaque ce qui peut entrainer des accidents cardiaques. Il est donc formellement déconseillé d’associer la consommation de boissons énergisantes et une pratique sportive surtout si c’est une pratique sportive intense.

     

    Est-ce qu’il y a d’autres risques pour la santé liés à la consommation de ces boissons ?

    En premier lieu, comme elles contiennent une grande quantité de sucres, si ces boissons énergisantes sont consommées en excès ça entrainera des apports énergétiques excédentaires qui peuvent conduire au surpoids et à l’obésité et donc favoriser la survenue de diabète ou de maladies cardiovasculaires.

    La très grande quantité de caféine va entrainer des troubles du sommeil et de la nervosité qui peuvent être associés aussi à des troubles cardiaques. Des études plus récentes ont aussi montré que des adolescents qui consommaient une grande quantité de boissons énergisantes présentaient plus de problèmes de santé mentale notamment une prévalence plus importante de dépressions.

    Enfin, de plus en plus d’experts, s’inquiètent sur le fait que ces boissons énergisantes diminuent la perception des effets dangereux de l’alcool et qu’elles entraineraient ainsi une potentielle surconsommation d’alcools. Il faut en plus noter que certaines boissons énergisantes contiennent elle-même de l’alcool ce qui va aggraver encore plus les risques sur la santé.

     

    Quels sont les réglementations qui régissent la vente et la consommation de ces boissons ?

    Depuis leur apparition sur le marché leur composition inquiète les pouvoirs publics. Cependant, la réponse a varié fortement suivant les pays. En France, par exemple, elles ont été interdites lors de leur introduction sur le marché mondial en 1996, et n’ont été autorisées qu’en 2008, avec pour seule obligation de mentionner sur la canette « teneur élevée en caféine, déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes”. Au Canada, elles ont été introduites sur le marché comme « produits de santé naturels » sans aucune obligation de mentions. Mais, depuis 2011, elles ont été requalifiées en aliments ce qui oblige les fabricants à apposer la composition complète de ces boissons sur la canette. D’autres pays, comme le Royaume Uni ont pris des mesures plus strictes. En effet, en 2018 le Royaume-Uni a interdit la vente de ces boissons aux mineurs.

     

    Quelles sont vos recommandations pour adopter une consommation adéquate ?

    Au vu des conséquences sur la santé, il faut limiter au maximum la consommation de ces boissons énergisantes. Si l’on est un adulte en bonne santé, les recommandations sont de ne pas dépasser une canette par jour. Par contre, la consommation de ces boissons énergisantes, doit être évitée pendant la pratique du sport, chez la femme enceinte ou allaitante, chez l’enfant et l’adolescent ou chez les personnes présentant des troubles cardiovasculaires, psychiatriques ou neurologiques.

    Cette recommandation de ne pas en consommer chez la femme enceinte est renforcée par le fait que ces boissons contiennent de la taurine et qu’on ne connait pas encore l’effet de cette substance sur le fœtus.

    Pour poursuivre les échanges sur cette chronique rendez-vous sur :

     

    https://twitter.com/StephBesancon

    https://www.facebook.com/pages/ONG-Santé-Diabète/145164382217690

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.