GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Autriche: l'Intérieur, la Défense et la diplomatie à l'extrême droite (Strache)
    • Les Saoudiennes pourront également conduire des motos et des camions à compter de juin 2018 (autorités)
    Science

    Réchauffement climatique: des milliers d’otaries échouées en Californie

    media Un lion de mer mort, échoué sur une plage californienne, le 2 avril 2015. REUTERS/Lucy Nicholson

    Le phénomène est rare : près de 2 000 lions de mer affamés, dont de nombreux petits, se sont échoués depuis le début de l'année sur les plages californiennes. En cause : l’augmentation de la température de l’eau, provoquée par le changement climatique, qui raréfie la nourriture de ces mammifères marins.

    Les images sont saisissantes. Des centaines de lions de mer, dont de nombreux petits, échoués sur les plages californiennes. Ces mammifères marins au large museau et au corps habituellement fuselé et puissant sont très amaigris. Leur tête ronde est émaciée. Ils sont à bout de force, certains sont blessés. L'agence nationale américaine pour les océans (NOAA) parle d'une véritable « hécatombe ». Elle s'inquiète d'un nombre d'animaux échoués vingt fois plus élevé que d'ordinaire.

    Des opérations de grande envergure ont donc été organisées pour venir à la rescousse de ces otaries. Selon un décompte du 15 mars dernier, plus de 1 800 lions de mer se sont échoués sur les côtes américaines. Les plus chanceux ont été recueillis par les centres vétérinaires avec un régime particulier pour les tout petits : purée de hareng mélangée à des vitamines. L’une des raisons avancées par les scientifiques est que les lionnes de mers sont forcées de nager de plus en plus loin pour trouver de la nourriture, et les jeunes se trouvent ainsi prématurément livrés à eux même. Mais les jeunes lions de mer californiens ne sont pas les seuls à s’échouer. Le Centre des mammifères marins du Pacifique (PMMC), où jusqu’à 300 mammifères marins sont soignés chaque année, a relevé « une augmentation du nombre de lions de mer adultes ayant besoin d'être secourus ou traités médicalement ».

    Les scientifiques expliquent ce phénomène par l'augmentation de la température de l'eau, liée au réchauffement climatique. Les poissons et crustacés fuient les eaux chaudes et les lions de mer n'ont plus de quoi se nourrir. D'après les chercheurs, il n'y a pour autant pas lieu de s'alarmer pour l'instant, la population des lions de mer de Californie comptant 300 000 membres. Mais si le phénomène se poursuivait, l'espèce pourrait être menacée.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.