GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dépêche

    Dopage: l'AMA délocalise de Paris à Lausanne sa réunion sur la Russie

    Par AFP
    media L'Agence mondiale antidopage (AMA) délocalise de Paris à Lausanne la réunion le 9 décembre de son comité exécutif sur la Russie, en raison de la grève prévue en France AFP/Archives

    L'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé de délocaliser de Paris à Lausanne (Suisse) la réunion le 9 décembre de son comité exécutif sur la Russie, en raison de la grève prévue en France, a annoncé lundi un porte-parole.

    "Nous avons dû déplacer la réunion à cause des grèves et des très nombreuses perturbations potentielles, qui rendaient la logistique difficile. Nous avons donc dû délocaliser à Lausanne", a dit à l'AFP James Fitzgerald, porte-parole de l'AMA.

    Plusieurs syndicats français ont appelé à une grève reconductible à partir de jeudi contre la réforme controversée des retraites défendue par le président Emmanuel Macron et qui risque d'être très suivie et de paralyser le pays, notamment les transports publics.

    L'AMA a évoqué de son côté une "grève générale imminente à Paris".

    Si le comité exécutif de l'AMA confirme lors de la réunion à Lausanne la longue liste des mesures qui lui sont recommandées par son comité de révision de la conformité (CRC), la Russie serait purement et simplement mise au ban du sport international, avec exclusion des compétitions dont les JO de Tokyo-2020 puis les JO d'hiver de Pékin-2022.

    Selon le comité de révision de la conformité (CRC), la Russie aurait fait disparaître des "centaines" de résultats de contrôles antidopage suspects de ses fichiers transmis à l'AMA au début de l'année. Or, la remise de ces données était une condition indispensable pour lever de précédentes sanctions contre l'agence antidopage russe (Rusada), au coeur d'un système de dopage institutionnel entre 2011 et 2015.

    La Russie avait déjà été exclue des JO de Rio-2016 et de Pyeongchang-2018 en raison de ce vaste système institutionnel de dopage mis en oeuvre aux JO de Sotchi-2014.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.