GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Législatives au Royaume-Uni: Boris Johnson et les conservateurs remportent la majorité absolue (sondage à la sortie des urnes)
    Dernières infos
    • Six corps récupérés sur le volcan néo-zélandais (police)
    • Ukraine: l'UE reconduit pour 6 mois les sanctions économiques contre la Russie (diplomate)
    • Retraites: Philippe convie les partenaires sociaux «le plus tôt possible la semaine prochaine» (Matignon à l'AFP)
    • La reconnaissance par le Congrès américain du génocide arménien est une «victoire de la justice» (Erevan)
    • Génocide arménien: la résolution du Congrès «met en péril» les relations turco-américaines (Ankara)
    • Sanctions américaines contre un fils du président du Nicaragua
    Dépêche

    Centre aquatique Paris-2024: offres trop chères, l'attribution du chantier reportée

    Par AFP
    media La Métropole du Grand Paris, maître d'ouvrage pour le centre aquatique des JO de Paris-2024, a voté la prolongation des négociations avec les entreprises candidates AFP/Archives

    La Métropole du Grand Paris, maître d'ouvrage pour le centre aquatique (CAO) des JO de Paris-2024, a voté mercredi la prolongation des négociations avec les entreprises candidates, jugeant trop chers leurs projets, financés par l'Etat et les collectivités.

    "Les (trois) offres" des groupements d'entreprises, menés par Bouygues, Vinci et Opalia (Suez-Vert Marine), "sont d'une indéniable qualité architecturale mais elles sont toutes éloignées des objectifs financiers que nous nous sommes fixés", a souligné devant les élus le président de la MGP, Patrick Ollier, lors d'un conseil métropolitain.

    "Nous avons jusqu'au mois de mars, avril (2020), au plus tard pour prendre une décision définitive, a-t-il ajouté, assurant que la MGP restait "dans le respect strict du calendrier", même si l'agenda initial prévoyait que le chantier soit attribué à la mi-novembre 2019. Les élus ont voté la prolongation des négociations.

    Le président de la MGP n'a pas évoqué les montants proposés. D'après une source proche du dossier, les offres se situent "au moins" entre 25 à 30% au-dessus d'un budget prévisionnel actuel de 113 millions d'euros, qui comprend la construction du CAO, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), et d'une passerelle piétonne enjambant l'A1 pour le relier au Stade de France.

    Selon une autre source proche du dossier, la facture proposée frôlerait plutôt les 160 millions d'euros.

    La MGP évoquait dans des documents publics, fin 2018, un budget de 86,6 millions d'euros hors taxe pour les deux ouvrages, financés par l'Etat, la région Ile-de-France, la MGP et la ville de Paris.

    "Les objectifs (financiers) sont en train d'être affinés", a déclaré Patrick Ollier à des journalistes peu après la séance.

    Le contrat de concession prévoit la conception et la construction du centre aquatique, mais aussi l'exploitation post-2024 de cet équipement phare des JO, pour une durée de 15 à 20 ans.

    Le chantier doit démarrer début 2021 et le site doit être opérationnel au printemps 2024.

    Face à des risques de dérive budgétaire, le projet avait déjà été revu à la baisse au printemps 2018. Ainsi, le CAO accueillera les compétitions de water-polo et de plongeon, mais les épreuves de natation se dérouleront dans des installations provisoires juste à côté.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.