Retour gagnant avec les Bleus pour Karim Benzema - Sports - RFI

 

  1. 06:40 TU Sessions d'information
  2. 07:00 TU Journal
  3. 07:15 TU Sessions d'information
  4. 07:30 TU Journal
  5. 07:43 TU Sessions d'information
  6. 08:00 TU Journal
  7. 08:10 TU Religions du monde
  8. 08:30 TU Journal
  9. 08:33 TU Religions du monde
  10. 09:00 TU Journal
  11. 09:10 TU La marche du monde
  12. 09:30 TU Journal
  13. 09:33 TU La marche du monde
  14. 10:00 TU Journal
  15. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  16. 10:30 TU Journal
  17. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  18. 11:00 TU Journal
  19. 11:10 TU Internationales
  20. 11:30 TU Journal
  21. 11:32 TU Internationales
  22. 12:00 TU Journal
  23. 12:10 TU Sessions d'information
  24. 12:30 TU Journal
  25. 12:33 TU Sessions d'information
  1. 06:43 TU Sessions d'information
  2. 07:00 TU Journal
  3. 07:15 TU Sessions d'information
  4. 07:30 TU Sessions d'information
  5. 08:00 TU Journal
  6. 08:10 TU Le débat africain
  7. 08:30 TU Journal
  8. 08:40 TU Le débat africain
  9. 09:00 TU Journal
  10. 09:10 TU Religions du monde
  11. 09:30 TU Journal
  12. 09:33 TU Religions du monde
  13. 10:00 TU Journal
  14. 10:10 TU C'EST PAS DU VENT D 1
  15. 10:30 TU Journal
  16. 10:33 TU C'EST PAS DU VENT D 2
  17. 11:00 TU Journal
  18. 11:10 TU Internationales
  19. 11:30 TU Journal
  20. 11:32 TU Internationales
  21. 12:00 TU Journal
  22. 12:10 TU Mémoire d'un continent
  23. 12:30 TU Sessions d'information
  24. 13:00 TU Journal
  25. 13:10 TU Littérature sans frontières
fermer

Sports

Bosnie-Herzégovine Euro 2012 Ligue 1 Sports

Retour gagnant avec les Bleus pour Karim Benzema

media

Pour sa première titularisation en sélection depuis octobre 2009, Karim Benzema a débloqué la situation pour l’équipe de France victorieuse de la Bosnie 2-0 à Sarajavo. Son but inscrit à la 71e mn après un exploit individuel relance l'équipe de France en même temps que sa carrière internationale.


Karim Benzema n’a pas changé. Talentueux toujours, irritant parfois, le joueur du Real Madrid a livré face à la Bosnie un match qui lui ressemble. Un match plein, il faut le souligner, durant lequel il a beaucoup tenté avant d’être payé de ses efforts et de ses prises de risque par un but qui va peut-être changer beaucoup de choses dans sa carrière internationale, un but qui a surtout fait un bien fou à l’équipe de France dans une partie qu’elle a dominé de la tête et des épaules mais dans laquelle on a cru longtemps qu’elle ne trouverait pas la faille.

Exploit individuel

C'est le but le plus important. Vendredi, contre la Biélorussie, on n'a pas gagné et pas su prendre les points à domicile et aujourd'hui, c'était un match à l'extérieur difficile. Tout le monde a fait un très bon match, mais j'ai eu la chance de marquer le premier but qui a décanté la partie. On est resté soudé, c'est bon pour la suite. Cela fait plaisir de marquer dans les grands rendez-vous surtout que c'était un match où tout le monde attendait l'équipe de France et moi.

On joue la 71e mn lorsque l’attaquant du Real Madrid hérite d’un ballon de Florent Malouda dans la surface. Dos au but, la bonne solution pour lui semble de mettre la balle en retrait pour un coéquipier en position de tir. Mais Benzema a le défaut de ses qualités : comme beaucoup d’attaquants, c’est un individualiste. C’est un péché évidemment dans un sport collectif mais quand l’audace et le talent vont de pair, cela donne des buts à voir et à revoir.

Contrôle du droit, roulette en pivot pour s’emmener la balle sur le pied gauche. Emir Spahic, son garde du corps, est dans le vent. Reste le plus dur : armer le tir et à la mettre au fond. En un éclair, c’est chose faite. Frappe sèche du gauche, le gardien Hasagic est battu, 1-0 pour la France, une action réussie dans un espace de 5 mètres carré à peine. C'est du grand art, un but que n’aurait pas désavoué un autre fameux 10, le numéro de maillot porté par Benzema au stade Asim Ferhatovic-Hase, mardi soir 8 septembre.

Auparavant, l’ex-Lyonnais s’était beaucoup démené pour sa première titularisation en équipe nationale depuis le France-Autriche du 14 octobre 2009, match lors duquel, déjà, il avait ouvert la marque sur un centre de Malouda mais d’une tête plongeante et en première mi-temps. A son crédit mardi soir: des débordements, des frappes, des appels, exécutés essentiellement dans l’axe et sur le flanc gauche.

Il y eut aussi, dans la colonne débit, quelques duels perdus ainsi que des dribbles superflus et des passements de jambe inutiles. Mais on retiendra, au bout du compte, un match volontaire, venant d’un joueur encore en phase de reprise qui n’avait disputé qu’un bout de rencontre avec les Bleus en Norvège en août et quelques bribes de match depuis avec le Real où il est toujours barré par Gonzalo Higuain dans le onze de départ et où José Mourinho lui reprochait encore récemment son manque d’investissement à l’entraînement.

Carrière relancée

Impliqué jusqu’au bout, Benzema fut aussi au départ de l’action qui amena le deuxième but français inscrit par Malouda à la 77e mn. Et sans un arrêt reflexe d’Hasagic, après un enchaînement contrôle-poitrine reprise de volée, il aurait signé le doublé à la 90e mn et donné encore un peu plus d'ampleur à une victoire française très inattendue dans la manière. Qu’importe. A 22 ans et 29 sélections, Karim Benzema se souviendra certainement de son neuvième but en bleu comme celui qui a lancé sa saison et relancé sa carrière. Il ne lui aura suffi pour cela que de deux secondes et de cinq mètres carré.

LE CLASSEMENT DES NEUF GROUPES SUR LE SITE DE l'UEFA

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.