Ligue des champions: L’OL et Gourcuff confirment l’embellie - Sports - RFI

 

  1. 01:00 TU Journal
  2. 01:10 TU Tous les cinémas du monde
  3. 01:30 TU Journal
  4. 01:33 TU Tous les cinémas du monde
  5. 02:00 TU Journal
  6. 02:10 TU C'EST PAS DU VENT S 1
  7. 02:30 TU Journal
  8. 02:33 TU C'EST PAS DU VENT S 2
  9. 03:00 TU Journal
  10. 03:10 TU Sessions d'information
  11. 03:30 TU Sessions d'information
  12. 04:00 TU Journal
  13. 04:15 TU Sessions d'information
  14. 04:30 TU Journal
  15. 04:33 TU Sessions d'information
  16. 04:40 TU LA DANSE DES MOTS 2
  17. 05:00 TU Journal
  18. 05:15 TU Sessions d'information
  19. 05:30 TU Journal
  20. 05:33 TU Sessions d'information
  21. 05:40 TU Grand reportage
  22. 06:00 TU Journal
  23. 06:15 TU Sessions d'information
  24. 06:30 TU Journal
  25. 06:40 TU Sessions d'information
  1. 01:00 TU Journal
  2. 01:10 TU Mémoire d'un continent
  3. 01:30 TU Journal
  4. 01:33 TU L'épopée des musiques noires
  5. 02:00 TU Journal
  6. 02:10 TU Si loin si proche
  7. 02:30 TU Journal
  8. 02:33 TU Si loin si proche
  9. 03:00 TU Journal
  10. 03:10 TU Sessions d'information
  11. 03:30 TU Sessions d'information
  12. 04:00 TU Journal
  13. 04:15 TU Sessions d'information
  14. 04:30 TU Sessions d'information
  15. 05:00 TU Journal
  16. 05:15 TU Sessions d'information
  17. 05:30 TU Sessions d'information
  18. 06:00 TU Journal
  19. 06:15 TU Sessions d'information
  20. 06:30 TU Journal
  21. 06:43 TU Sessions d'information
  22. 07:00 TU Journal
  23. 07:15 TU Sessions d'information
  24. 07:30 TU Sessions d'information
  25. 08:00 TU Journal
fermer

Sports

Football Ligue des champions UEFA Sports

Ligue des champions: L’OL et Gourcuff confirment l’embellie

media

L’Olympique lyonnais a remporté son troisième match en trois journées de Ligue des champions et confirmé son renouveau après un début de saison raté. L’OL, bien placé pour se qualifier en 8es de finale, a battu le Benfica Lisbonne 2-0, avec un Yoann Gourcuff impliqué à défaut d’être toujours inspiré.

Quatrième victoire de suite pour l’Olympique lyonnais, la troisième en trois matches de Ligue des champions. L’OL a battu 2-0 un Benfica Lisbonne réduit à dix dès la 43e minute, ce 20 octobre. Du coup, Lyon compte 9 points et a fait un grand pas vers la qualification en 8es de finale. Une situation inespérée après un début de saison raté. Cette embellie correspond au retour en forme de Lisandro Lopez et à l’émergence de Yoann Gourcuff.

Un Gourcuff pugnace

Dans le 4-3-2-1 rhodanien, Gourcuff évolue en tant que milieu axial gauche. Un poste d’où l’ex-Bordelais glisse régulièrement dans l’axe. Durant une mi-temps, le n°29 tente et réussit presqu’autant de passes (20/29) que ses deux compères de l’entrejeu, Maxime Gonalons (21/26) et Miralem Pjanic (19/27).

Alors que son jeu long est imprécis avec des transmissions manquées vers Batos (2e) ou Briand (10e), son jeu court et dans les petits périmètres est plus efficace. Surtout, Gourcuff fait preuve de justesse et d’agressivité dans ses interventions. C’est lui qui à la 21e minute subtilise le ballon dans les pieds lisboètes puis qui décale Bastos dont le centre trouve la tête de Jimmy Briand pour le 1-0.

En revanche, sa complicité technique avec Lisandro Lopez, le buteur maison, reste à parfaire. Yoann Gourcuff a manqué d’entrée un service dans la surface (2e), glissé le ballon à l’Argentin hors-jeu (3e) et lui a délivré une passe en profondeur trop appuyée (32e) alors que l’attaquant s’était effacé à son profit d’une subtile feinte de corps.

Dangereux sur coups de pied arrêtés

Gourcuff est plus discret en deuxième période et ne participe pas au second but conclu par Lopez en deux temps après un beau travail de Jimmy Briand (51e). Mais le meneur de jeu se montre dangereux sur coups de pied arrêtés avec un coup franc qui force Roberto à une parade poussive (62e) ou un corner pour une reprise de volée dangereuse signée Bastos (59e).

A la 71e minute, le Breton cède toutefois sa place au Suédois Kim Källström après avoir couru 10 km. Son entraîneur, Claude Puel, décide de ménager la recrue vedette. Une débauche d’énergie remarquée par le public du Stade Gerland qui scande son nom.

Les supporters lyonnais ont d'autres motifs de satisfaction : même si l’OL a vaincu un Benfica jouant à dix après l’expulsion de Gaitan, les progrès athlétiques et techniques des Gones sont notables. Il faudra les confirmer une nouvelle fois chez le dernier du championnat de France, Arles-Avignon, ce dimanche 24 novembre, à l’occasion de la 10e journée de Ligue 1.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.