Football: Nouvelles accusations de corruption au sein de la FIFA - Sports - RFI

 

  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Grand reportage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Accents d'Europe
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Grand reportage
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Danse des mots
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal
  17. 23:10 TU Autour de la question
  18. 23:30 TU Journal
  19. 23:33 TU Autour de la question
  20. 18:30 TU Sessions d'information
  21. 19:00 TU Journal
  22. 19:10 TU Grand reportage
  23. 19:30 TU Journal
  24. 19:40 TU Accents d'Europe
  25. 20:00 TU Journal
  1. 18:30 TU Sessions d'information
  2. 19:00 TU Journal
  3. 19:10 TU Grand reportage
  4. 19:30 TU Journal
  5. 19:40 TU Accents d'Europe
  6. 20:00 TU Journal
  7. 20:10 TU Couleurs tropicales
  8. 20:30 TU Journal
  9. 20:33 TU Couleurs tropicales
  10. 21:00 TU Journal
  11. 21:10 TU Radio foot internationale
  12. 21:30 TU Journal
  13. 21:33 TU Radio foot internationale
  14. 22:00 TU Sessions d'information
  15. 22:30 TU Sessions d'information
  16. 23:00 TU Journal

Dernières infos

  • France : hausse de 0,8% du nombre de demandeurs d'emploi (catégorie A) en juillet
  • Ukraine : bombardements dans le centre de Donetsk, plusieurs morts dénombrés
  • Niger : le bureau de l’Assemblée met son président Hama Amadou à la disposition de la justice (affaire du trafic de bébés nigérians)
  • Turquie : Ahmet Davutoglu, ministre des Affaires étrangères, élu chef du parti au pouvoir (officiel)
  • Afghanistan : Abdullah Abdullah rejettera tout résultat issu de l'audit du 14 juin sur le 2e tour des présidentielles (porte-parole)
fermer

Sports

Football Royaume-Uni Sports

Football: Nouvelles accusations de corruption au sein de la FIFA

media Issa Hayatou, le président de la CAF. RFI

En Grande-Bretagne, la BBC vient de révéler un scandale de corruption avec à la clé des versements secrets de quelques 100 millions de dollars. « Panorama », l’émission d’investigation vedette de la chaîne publique, met en cause trois cadres de la FIFA, dont Issa Hayatou, le président de la Confédération africaine de football. Ces trois cadres auraient accepté des dessous de table et un quatrième serait impliqué dans la vente illégale de billets de Coupe du monde.

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Les trois officiels mis en cause dans une première affaire de pots-de-vin sont Ricardo Teixeira, président du football brésilien, Issa Hayatou, à la tête de la Confédération africaine, et enfin Nicolas Leoz, président de la Confédération sud-américaine.

Selon « Panorama », tous ont reçu des versements de la société ISL, International Sports and Leisure, qui en échange aurait obtenu les droits commerciaux exclusifs pour différentes coupes du monde. Le journaliste Andrew Jennings s'est en effet procuré un document de cette compagnie qui détaille 175 versements entre 1989 et 1999, allant jusqu’à 100 millions de dollars payés à une poignée d’officiels de la FIFA via des sociétés écran au Lichtenstein.

Le quatrième homme montré du doigt n’est autre que le vice-président de la FIFA Jack Warner, déjà accusé d’avoir vendu des billets au marché noir pour la Coupe du monde 2006 et aujourd’hui mis en cause pour avoir tenté d’aider des revendeurs à obtenir des billets pour le Mondial 2010…

Ce documentaire pourrait donc jeter une lumière dévastatrice sur la corruption qui ronge la FIFA mais aussi et surtout sur le refus obstiné de son président Sepp Blatter d’ouvrir la moindre enquête…

Les quatre hommes accusés par la BBC sont tous des membres du Comité exécutif de la Fédération et tous devraient participer au vote ce jeudi 2 décembre pour désigner les pays qui accueilleront les Mondiaux-2018 et 2022.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.