Le football français suspendu à la vente des droits télé - Sports - RFI

 

  1. 12:40 TU Littérature sans frontières
  2. 13:00 TU Journal
  3. 13:10 TU LA DANSE DES MOTS 2
  4. 13:30 TU Journal
  5. 13:33 TU Le coq chante
  6. 14:00 TU Journal
  7. 14:10 TU EN SOL MAJEUR 1D
  8. 14:30 TU Journal
  9. 14:33 TU EN SOL MAJEUR 2D
  10. 15:00 TU Journal
  11. 15:10 TU Mémoire d'un continent
  12. 15:30 TU Journal
  13. 15:33 TU L'épopée des musiques noires
  14. 16:00 TU Journal
  15. 16:10 TU Idées
  16. 16:30 TU Journal
  17. 16:33 TU Idées
  18. 17:00 TU Journal
  19. 17:10 TU Carrefour de l'Europe
  20. 17:30 TU Journal
  21. 17:33 TU Carrefour de l'Europe
  22. 18:00 TU Journal
  23. 18:10 TU Dimanche politique
  24. 18:30 TU Journal
  25. 18:33 TU Sessions d'information
  1. 12:30 TU Sessions d'information
  2. 13:00 TU Journal
  3. 13:10 TU Littérature sans frontières
  4. 13:30 TU Journal
  5. 13:33 TU Le coq chante
  6. 14:00 TU Journal
  7. 14:10 TU Musiques du monde
  8. 14:30 TU Journal
  9. 14:33 TU Musiques du monde
  10. 15:00 TU Journal
  11. 15:10 TU Musiques du monde
  12. 15:30 TU Journal
  13. 15:33 TU Musiques du monde
  14. 16:00 TU Journal
  15. 16:10 TU Idées
  16. 16:30 TU Journal
  17. 16:33 TU Idées
  18. 17:00 TU Journal
  19. 17:10 TU Carrefour de l'Europe
  20. 17:30 TU Journal
  21. 17:33 TU Carrefour de l'Europe
  22. 18:00 TU Journal
  23. 18:10 TU GEOPOLITIQUE D 1
  24. 18:30 TU Journal
  25. 18:40 TU GEOPOLITIQUE D 2
fermer

Sports

Sports Ligue 1

Le football français suspendu à la vente des droits télé

media

L’appel d’offres de la Ligue de football professionnel (LFP) pour les droits télévisés du foot français s'est achevé ce 20 juin 2011. La LFP espère récolter au moins 600 millions d'euros, une somme susceptible de renflouer les finances des clubs (130 millions de pertes cumulées au 30 juin 2010). Mais les diffuseurs sortants (Canal +, Orange, etc), également frappés par la crise économique, ne sont pas prêts à remettre 668 millions d’euros par an sur la table. Seule l’entrée dans la danse du groupe qatarien Al Jazeera pourrait sauver la Ligue de lendemains difficiles.

Le Qatar va-t-il devenir le nouveau mécène du football français ? Alors que le Qatar Investment Authority (QIA), fonds souverain de l’Emirat, a racheté le Paris Saint-Germain (PSG) et qu’Al Jazeera a acquis la retransmission des matches de Ligue 1 à l’étranger, le groupe audiovisuel qatarien s’est également positionné sur la diffusion en France-même.

Comme Orange sports et Canal +, les deux détenteurs de droits pour la période 2008-2012, Al Jazeera a répondu à l’appel d’offres de la Ligue de football professionnel (LFP) sur les droits de diffusion de la Ligue 1 avant la date butoir, ce 20 juin 2011.

La Ligue espère que la participation des Qatariens sauvera les finances en berne du football français pro. Les clubs de L1 ont cumulé 130 millions d’euros de déficit au 30 juin 2010 et les pertes en 2011 devraient encore être importantes. Les clubs sont de surcroît « télé-dépendants ». Selon diverses estimations, l’argent versé par Canal + et Orange chaque saison représente près de 58% de leurs ressources. Or, Canal + et Orange ne sont plus disposés à verser les mêmes sommes qu’entre 2008 et 2012 : soit 668 millions d’euros cumulés, en moyenne, par année.

Un spectacle ennuyeux, des diffuseurs frileux

Le groupe Orange, en pleine réorientation stratégique, a déjà prévenu que sa participation à l’appel d’offres serait symbolique et concernerait la téléphonie mobile. Quant à Canal +, le partenaire historique de la LFP ne fera pas de folie pour un spectacle ennuyeux. La chaîne cryptée dispose d’une offre footballistique déjà complète avec les grands championnats européens (Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie) et les Coupes d’Europe (Ligue des champions, Ligue Europa).

En 2008, la LFP avait bien manœuvré en découpant son offre en neuf lots distincts. Cette année encore, elle a procédé de la même manière en étalant toutefois les « journées » de Ligue 1 sur trois jours – vendredi, samedi, dimanche – afin d'avoir d’avantage d’affiches à vendre.

Les intentions des diffuseurs sur ce nouveau découpage devraient êtres dévoilées ce jeudi par le Comité de pilotage. Un prix de réserve général a été fixé à 600 millions d'euros. En cas de propositions financières insuffisantes, certains lots pourraient tomber dans l’escarcelle de CFoot. La future chaîne de télévision payante appartenant à la Ligue a commencé à débaucher dans les rédactions sportives pour constituer une équipe performante. Il risque d’y avoir du travail pour ses journalistes dès juillet si les trois prétendants à la diffusion du championnat de France ne sont pas généreux. Réponse sur leurs projets ce vendredi 24 juin 2011 à l’issue du Conseil d’administration de la LFP.

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.