GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Avril
Jeudi 20 Avril
Vendredi 21 Avril
Samedi 22 Avril
Aujourd'hui
Lundi 24 Avril
Mardi 25 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Episode 1 : Tristan Valentin s'invite au Tour 2011

    media Tristan Valentin AFP / BERTRAND LANGLOIS

    Après une chute très grave lors du Paris-Roubaix 2008, on disait Tristan Valentin perdu pour le vélo. Mais à force de pugnacité, il a réussi à remonter la pente et fera pour la première fois après 8 années de carrière, son premier Tour de France. Du 2 au 24 juillet 2011, Tristan Valentin sera notre fil rouge et nous fera vivre de l'intérieur cette Grande Boucle.

    Le cyclisme a ceci de particulier, c’est qu’il nous offre souvent de belles histoires. Et pour vous raconter ce qui pourrait s’apparenter à un conte de fées, nous allons suivre pendant ces trois semaines de juillet un homme redevenu heureux, Tristan Valentin de la formation Cofidis.

    Une terrible chute le laisse à terre

    Avril 2008, la carrière de Tristan Valentin qui a commencé en 2004 au sein de l'équipe Auber 93 est stoppée net lors de Paris-Roubaix. Dans cet « enfer du Nord », juste avant d’entrer dans la mythique tranchée de Wallers-Arenberg, une terrible chute le laisse à terre. Résultat des courses : six fractures au coude, trois à l’épaule, déchirure du tendon rotulien et le triceps rompu. C’est le début de la galère. Il devra subir trois opérations. Un long combat commence, non pas pour revenir au vélo, mais pour essayer de récupérer la mobilité de son bras. « On pensait que je ne pourrais plus jamais faire de vélo. C’était long et difficile, mais j’ai bien récupéré de cette chute ».

    Comme pas mal de sportifs de haut niveau, Tristan Valentin ne se laissera pas abattre. Après une année sans toucher à son vélo, il remonte dessus en mai 2009 et fait son retour à la compétition quelques mois plus tard. Son année 2010 n’est pas une partie de plaisir, il doit convaincre son employeur de reconduire son contrat et des ennuis familiaux le perturbent.

    2011, la roue tourne enfin. Depuis quelques mois ses résultats et son comportement d’équipier modèle font le bonheur de sa formation. Cela lui permet d’obtenir pour sa 8e saison en tant que professionnel son premier ticket d’entrée pour le Tour de France.

    « J'espère avoir le droit de me glisser dans une échappée ! »

    Alors maintenant, le voilà heureux comme un cadet. Le mardi 28 juin il est arrivé en Vendée avec son équipe. Il a reconnu le final de la première étape. « Le final de l'étape ne sera pas facile à gérer, c’est "casse-pattes". Il risque d’y avoir des surprises ! » Mais Tristan Valentin sera bien là pour aider ses coéquipiers et montrer qu’il est de nouveau un coureur qui compte. Avec malice, il dit : « J ‘espère quand même avoir le droit de me glisser dans une échappée ! » Sa très belle place de 5e au championnat de France à Boulogne-sur-Mer le 26 juin lui donne confiance. Pour l'instant, il ne ressent pas trop de stress.

    La pression va certainement commencer à monter mais Tristan a déjà gagné. Il est revenu au vélo et savoure chaque moment de sa vie de cycliste. Alors si vous l'apercevez depuis le bord de la route, n’oubliez pas, pour lui aussi c’est la fête. A suivre...

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.