GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Football : l’Uruguayen Luis Suarez puni pour racisme

    media

    La Fédération anglaise de football a condamné Luis Suarez à huit matches de suspension pour insultes racistes envers Patrice Evra. L’attaquant de Liverpool s’en était pris au défenseur de Manchester United le 15 octobre dernier. L’Uruguayen, réputé « mauvais garçon », est innocent selon son club.

    Luis Suarez va peut-être passer les fêtes de fin d’année au chaud. L’attaquant de Liverpool a été suspendu huit matches par la Fédération anglaise (FA) pour des insultes à caractère raciste envers Patrice Evra.

    Les faits remontent au 15 octobre 2011. Lors de Liverpool-Manchester United, Suarez livre un âpre duel à Patrice Evra, Français d’origine sénégalaise. Une altercation éclate entre les deux joueurs. A l’issue du match nul 1-1, Evra accuse son adversaire de l’avoir qualifié de « negrito » une dizaine de fois.

    Le capitaine de l'équipe d'Angleterre de football et de Chelsea John Terry sera poursuivi pour racisme, a annoncé le parquet britannique. Terry est accusé d'avoir proféré des insultes racistes à l'encontre du joueur des Queens Park Rangers Anton Ferdinand lors d'un match du Championnat d'Angleterre, le 23 octobre 2011. Terry a déclaré dans un communiqué qu'il « se battrait bec et ongles pour prouver son innocence ». Terry, 31 ans, a toujours démenti toute insulte raciste envers Ferdinand, expliquant que ses propos avaient été mal interprétés et tirés de leur contexte.

    La FA a donné raison au Mancunien, provoquant la colère des dirigeants de Liverpool. « Il nous semble que la Fédération anglaise était décidée à faire condamner Luis Suarez, avant même de l'entendre », a déclaré le club dans un communiqué. Nous trouvons extraordinaire que Luis puisse être déclaré coupable sur le seul témoignage de Patrice Evra alors que personne d'autre sur le terrain, y compris les autres joueurs de Manchester United et les arbitres n'ont entendu la conversation entre les deux joueurs ».

    Luis Suarez avait soigneusement préparé sa défense, arguant que « negrito » n’a pas de connotation raciste en Uruguay. Le club a par ailleurs précisé qu’un des grands-parents de Suarez était noir et qu’il ne pouvait donc pas être raciste. Arguments qui n’ont pas convaincu. Liverpool va probablement faire appel de la suspension. En attendant la décision finale, le joueur sera libre de continuer à jouer.

    Luis Suarez, le « bad boy »

    Luis Suarez, qui devrait aussi payer une amende 47 800 euros, a été acheté en janvier 2010 pour 27,5 millions d'euros à l'Ajax Amsterdam. En Angleterre, il a marqué huit buts en 19 matches cette saison.

    Il s’est aussi signalé par des gestes déplacés. L’Uruguayen avait ainsi quitté la pelouse de Craven Cottage en faisant un doigt d’honneur aux supporters de Fulham, le 5 décembre dernier.

    De Luis Suarez, les amateurs de football conservent une autre image : son arrêt des deux mains en quarts de finale de la Coupe du monde 2010 face au Ghana. L’attaquant uruguayen s’était attiré les foudres des supporters africains en stoppant un tir de Dominic Adiyiah lors de la prolongation. Suarez avait été exclu mais Asamoah Gyan avait manqué son penalty et les Black Stars avaient été éliminés lors de la séance de tirs au but. Par la suite, loin de faire profil bas, Luis Suarez s’était vanté d’avoir effectué « l’arrêt du Mondial ».

    Le natif de Salto, 24 ans, est ainsi : combattif, hargneux, chambreur. Un « mauvais garçon » dans la plus pure tradition du football uruguayen. Bref, un « bad boy », le genre de joueur que les Anglais adorent détester. Mais il y a des limites à ne pas dépasser et Luis Suarez les a franchies selon la Fédération anglaise.
     
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.