Football : Pep Guardiola quitte le FC Barcelone - Sports - RFI

Réécouter

Internationales

Macky Sall
Le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall.

 

  1. 21:30 TU Journal
  2. 21:33 TU Couleurs tropicales
  3. 22:00 TU Sessions d'information
  4. 22:30 TU Sessions d'information
  5. 23:00 TU Journal
  6. 23:10 TU Accents d'Europe
  7. 23:30 TU Journal
  8. 23:33 TU Danse des mots
  9. 21:30 TU Journal
  10. 21:33 TU Musiques du monde
  11. 22:00 TU Journal
  12. 22:10 TU Archives d'Afrique
  13. 22:30 TU Journal
  14. 22:40 TU Archives d'Afrique
  15. 23:00 TU Journal
  16. 23:10 TU Si loin si proche
  17. 23:30 TU Journal
  1. 21:30 TU Journal
  2. 21:33 TU Radio foot internationale
  3. 22:00 TU Sessions d'information
  4. 22:30 TU Sessions d'information
  5. 23:00 TU Journal
  6. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  7. 23:30 TU Journal

Dernières infos

  • Macky Sall sur RFI: «L'Afrique est une opportunité pour tout le monde, dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant»
  • Macky Sall sur RFI: «Les choses ont changé, l'Afrique a forcément besoin de nouveaux partenaires»
  • Macky Sall sur RFI: «[sur Ebola] il faut faire face à la maladie, il faut développer une résilience, maîtriser la propagation»
  • Macky Sall sur RFI: «[au Sénégal] il y a un syncrétisme qui nous préserve de l'extrémisme, nous sommes pour un islam modéré, de paix»
  • Macky Sall sur RFI: «Deux mandats de 5 ans me paraissent l'idéal mais il faut se garder d'en faire une fatwa applicable à tout le monde»
  • Macky Sall sur RFI: «Je me donne aujourd'hui comme opposant la crise, qui peut frapper la jeunesse, la question sociale»
  • Macky Sall sur RFI: «On ne peut pas faire la justice dans la précipitation, le temps du politique n'est pas le temps du judiciaire»
  • Macky Sall sur RFI: «Sur la gouvernance, la perception de la lutte contre la corruption [au Sénégal], il y a des résultats»
  • Macky Sall sur RFI: «La Francophonie c'est le français en partage mais c'est aussi la diversité» (Internationales)
  • «La communauté internationale a l'obligation morale d'aider la Turquie à prendre soin des réfugiés» de Syrie et d'Irak (pape François)
  • France: le climat «grande cause nationale en 2015, annonce le Premier ministre Manuel Valls en clôture de la conférence environnementale
fermer

Sports

Espagne Football Sports

Football : Pep Guardiola quitte le FC Barcelone

media

Josep Guardiola a annoncé ce 27 avril 2012 sa décision de ne pas prolonger son contrat d’entraîneur du FC Barcelone, qui arrive à son terme en juin prochain. Une annonce qui clôt la période la plus riche de l’histoire du Barça avec une équipe considérée par beaucoup d’observateurs comme la plus brillante de l’histoire du football. Son adjoint Tito Vilanova prendra le relais et tentera de rester fidèle à la philosophie « blaugrana »

Avec 13 titres majeurs en quatre saisons, et peut être un quatorzième si le Barça remporte la Coupe d'Espagne le 25 mai prochain, Pep Guardiola a bien rempli sa mission à la tête du FC Barcelone. Le jeune entraîneur, âgé de 41 ans, a même réussi un coup de maître en faisant mieux que tous ses prédécesseurs, dont l'illustre Johan Cruyff qui le dirigea en tant que joueur.

Une influence majeure sur le Barça

Autant dire que son départ laissera un énorme vide au sein du club catalan. Guardiola, formé au club, n'a pas seulement rempli les vitrines de trophées. Il a fait du Barça une référence en matière de jeu, avec un système basé sur une énorme possession du ballon et un mouvement permanent.

De plus, il a mis en valeur le centre de formation du club en ouvrant largement les portes de l'équipe à ses meilleurs éléments. En alignant une majorité de joueurs issus du club, le Barça de Guardiola s'est distingué de son grand rival, le Real Madrid, qui engageait des stars internationales à coup de centaines de millions d'euros.

Usé par sa rivalité avec José Mourinho

Mais toute belle histoire a une fin. Usé par des saisons intenses et par les polémiques avec son collègue José Mourinho, à la tête du Real Madrid depuis deux ans, l'entraîneur catalan a refusé tout engagement de longue durée, optant pour des contrats d'un an qu'il renouvelait chaque saison.

La maladie qui frappa son adjoint Tito Vilanova, opéré avec succès d'une tumeur en novembre dernier, ajouta son lot de stress dans un quotidien marqué aussi par des accrochages avec certains joueurs, notamment les défenseurs Piqué et Alves, à la vie privée trop agitée au goût de l'entraîneur.

Pep Guardiola : « Je suis vidé »

Josep Guardiola replace Seydou Keita. Reuters

Autant de raisons qui ont abouti à que Guardiola, comme il l'a dit dans sa conférence de presse de ce vendredi 27 avril à la Cité sportive du Barça, à Sant Joan d'Espi, en banlieue de Barcelone, se dise « vidé » et qu'il revendique un droit au repos après une expérience qui l'a rempli de fierté.

Bref, une décision qui remonte à loin, puisqu'il dit l'avoir mûri depuis octobre et l'avoir annoncé au président Sandro Rosell en décembre. La presse avait d'ailleurs largement anticipé son départ, devenu ces derniers jours un secret de polichinelle. La vraie surprise de la conférence de presse a été l'annonce de son successeur.

Alors que les noms de l'Argentin Marcelo Bielsa, de l'Espagnol Ernesto Valverde et même de Laurent Blanc étaient évoqués, c'est Tito Vilanova, l'adjoint de Guardiola, qui a hérité du poste. Un homme peu connu du grand public mais qui est très proche de l'entraîneur sortant, qui le consultait systématiquement. Un choix qui est un gage de continuité et qui fait que le cycle « Pep » Guardiola n'est peut pas tout à fait terminé.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.