GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 26 Juin
Jeudi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Retour à Pau pour Pierrick Fédrigo

    media Pierrick Fédrigo s'impose à Pau comme en 2010, le 12 juillet 2012. REUTERS/Stephane Mahe

    Entre Samatan et Pau, sur un parcours de 158,5 kilomètres, lundi 16 juillet, le coureur de la formation FDJ-Bigmat, Pierrick Fédrigo, s’est imposé devant Christian Vande Velde (Garmin-Sharp). Le Français faisait partie d’un groupe de cinq coureurs échappés dès le 60e kilomètre. Bradley Wiggins conserve son maillot jaune.

    De notre envoyé spécial sur le Tour de France,

    Casque jaune vissé sur la tête et garde royale autour de lui, le britannique Bradley Wiggins a encore défilé sur ce Tour de France. Entre Samatan (capitale du foie gras) et Pau, le train bleu de l’équipe Sky a traversé le Gers, les Hautes-Pyrénées avant d’arriver dans les Pyrénées-Atlantiques. Pau, préfecture du département, accueille pour la 64e fois le Tour.

    Sous un soleil plomb, on pensait voir un des derniers sprints massifs de ce Tour. Mais finalement, après plus d'une heure d'attaques successives, cinq hommes se sont détachés au kilomètre 60 : Thomas Voeckler (Europcar), Pierrick Fédrigo (FDJ-BigMat), Dries Devenyns (Omega Pharma-Quick Step), Christian Vande Velde (Garmin-Sharp) et Samuel Dumoulin (Cofidis), ont obtenu le bon de sortie du jour. Ils seront rejoints au kilomètre 81 par Nicki Sörensen (Saxo Bank). À 20 kilomètres de l'arrivée, leur avantage était de 11'20" sur le peloton.

    Le bonheur de Pierrick Fédrigo

    Pierrick Fédrigo. REUTERS/Bogdan Cristel

    Après une saison 2011 marquée par la maladie et une non participation au Tour, Pierrick Fédrigo a enfin retrouvé le sourire en s’imposant, comme en 2010, dans les rues de Pau. A 34 ans, il signe sa quatrième victoire sur la Grande Boucle après Gap en 2006, Tarbes en 2009 et Pau en 2010. Il devient le deuxième Français à réussir un doublé à Pau après Bernard Hinault.

    « Il y a des jours où l’on sent qu’il va se passer quelque chose. Aujourd’hui, je n’ai pas calculé et je pense qu’il y avait une étoile au-dessus de ma tête », a déclaré le coureur du Lot-et-Garonne. Pour son équipe (FDJ-Bigmat), ce Tour est une réussite après la victoire du jeune Thibaut Pinot à Porrentruy. « Thibaut (Pinot) nous a permis d'avoir moins de pression pour continuer à gagner », a avoué Pierrick Fédrigo.

    Le malheur de Syvain Chavanel

    Sylvain Chavanel a abandonné le Tour dans la 15e étape entre Samaran et Pau, le 16 juillet 2012. REUTERS/Bogdan Cristel

    Si le Tour peut sourire, il peut aussi devenir un calvaire comme pour Sylvain Chavanel. Alors que le train de sénateur n’a pas dérangé grand monde, sauf dans la première heure de course (46,1 km/h de moyenne), le coureur de la formation Omega Pharma-Quick Step a de son côté mis pied à terre dès le 13e kilomètre.

    Avant le départ de l’étape, il nous avait confié : « Ca ne va pas trop, pour l’instant c’est plus de la survie. Aujourd’hui, ce n’est pas très dur mais tout dépend de la vitesse du peloton, et en plus il fait chaud. Voilà une semaine que j’ai du mal à respirer, c’est descendu dans les bronches et je suis sous antibiotiques depuis trois jours ». Le Français ne pourra pas, comme en 2003, passer en tête le col du Tourmalet. Il abandonne juste avant les deux plus grosses étapes des Pyrénées (mercredi et jeudi). Champion de France du contre-la-montre, Sylvain Chavanel qui vise une médaille olympique va « essayer de récupérer aussi vite que possible ».

    Sylvain Chavanel a souvent été à l'attaque en début de Tour de France et a terminé cinquième du contre-la-montre à Besançon la semaine dernière. Le Français d'Omega Pharma-Quick Step, âgé de 33 ans a toujours participé au Tour de France depuis 2001. A chaque fois, il a rallié Paris, sauf en 2007, quand son équipe avait été exclue de la course suite au contrôle positif de l'Italien Cristian Moreni.

    « On a une bonne journée de repos demain et il restera quatre jours pour gagner ce Tour », a déclaré Bradley Wiggins. Il est donc encore temps de venir voir Wiggo et son carrosse. Mais attention, demain, c'est repos sur les routes du Tour.

    Le classement de l'étape et le général

    tour de france 2012 : résultats, analyses et reportages

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.