GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    JO 2012 : des propos racistes coûtent l’exclusion à une athlète grecque

    media La sportive grecque Voula Papachristou exclue des JO 2012 car coupable d’un tweet jugé raciste. REUTERS/ICON

    La triple sauteuse grecque Voula Papachristou, a été exclue mercredi 25 juillet des jeux Olympiques de Londres. Elle a été coupable d’un tweet jugé raciste et « contraires aux valeurs et aux idéaux du mouvement olympique ».

    L’athlète grecque de 23 ans Voula Papachristou restera dans l’histoire comme la première victime olympique de Twitter. Ce qu’elle a écrit pour plaisanter sur sa messagerie, relève à la fois du racisme et de la stupidité. Mais cela tombe très mal, le Comité International Olympique a décidé avant les Jeux de prendre les sanctions les plus sévères vis-à-vis des sportifs qui tiennent des propos discriminatoires, y compris sur les réseaux sociaux.

    Une blague du plus mauvais goût à l’encontre des Africains en Grèce

    La spécialiste grecque du triple saut a écrit sur sa messagerie Twitter qu'« avec autant d'Africains en Grèce, au moins les moustiques du Nil occidental mangeront de la nourriture maison ». Confrontée à d’innombrables critiques, elle s'est rendue compte de sa gaffe et a essayé de faire amende honorable, en publiant un communiqué de pardon. « Je demande pardon à tous mes amis et mes coéquipiers si je les ai mis dans l'embarras » écrit-elle, sans toutefois réaliser que c'est avant-tout aux Africains qu'elle doit demander pardon. Consciente à ce moment-là, qu’elle risque l’exclusion des Jeux, Voula Papachristou semble supplier l’opinion publique pour éviter la sanction suprême : « Les Jeux étaient mon rêve. Est-ce possible que je ne respecte pas les idéaux du mouvement olympique », a-t-elle déclaré. Trop tard, le mal est fait.

    Les Grecques ont pris les devants

    C’est le comité national olympique grec qui a lui-même anticipé une sanction du CIO et exclu son athlète dans le but d’éviter une mauvaise publicité à l’échelle mondiale si le CIO se voyait contraint de le faire. Voula Papachristou est donc exclue à deux jours de l'ouverture des jeux Olympiques de Londres. « Apparemment, elle a vraiment contrevenu aux principes olympiques et à la Charte et si elle a transgressé ces principes, nous soutiendrons le comité olympique grec », a déclaré Mark Adams, directeur de la communication du CIO lors d'une conférence de presse, précisant qu'à sa connaissance, ce n'était pas la première fois qu'un athlète était exclu d'une équipe pour ce genre d'affaires, mais que cela n'était jamais arrivé aux jeux Olympiques. Reste à voir si l'athlète exclue déposera un recours pour annulation de la sanction devant le Tribunal arbitral du sport (Tas).

     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.