GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: 4 nouveaux morts dans des manifestations (Commission intéraméricaine des droits de l'Homme)
    Sports

    JO 2012 : le boxeur français Alexis Vastine veut réparer une injustice

    media Alexis Vastine lors de son arrivée à Londres, le 24 juillet 2012. REUTERS/Ki Price

    Le Français Alexis Vastine, médaille de bronze en 2008 à Pékin, s'est qualifié pour les quarts de finale du tournoi des moins de 69 kg des JO 2012, après avoir battu le Mongol Tuvshinbat Byamba 13 points à 12. Alexis Vastine, 25 ans, aura fort à faire au tour suivant, puisqu'il sera opposé au numéro 1 mondial, l'Ukrainien Taras Shelestiuk. La belle gueule de la boxe française a digéré sa défaite à Pékin, mais se retrouve en marge de l’équipe de France.

    A Pékin, il avait été éliminé en demi-finale à la suite d'une décision d'arbitrage controversée face au futur champion olympique, le Dominicain Felix Diaz, et ses larmes avaient fait le tour du monde. Elles ont surtout participé à accroître sa notoriété. « Tant mieux pour moi, si mes pleurs ont fait parler de moi », avoue le boxeur. Quatre ans plus tard, Alexis Vastine, 25 ans, est de retour pour une revanche. Depuis, il a depuis changé de catégorie (des -64 à -69 kg) mais aborde le rendez-vous de Londres dans le flou en raison d'une succession de déboires physiques (hernie discale, fracture d'un doigt, tendinite à un coude).

    Mais sa détermination représente à nouveau une nouvelle chance de médaille pour la boxe française qui attend un successeur à Brahim Asloum (2000 à Sydney). Après le bronze obtenu en Chine, le Normand tentera de décrocher cette fois l’or olympique. Il devra se défaire ce soir (20h30 TU) du numéro un mondial, l’Ukrainien Taras Shelestiuk, en quart de finale. Problème : il s’est incliné face à lui à deux reprises.

    Le « chouchou » des médias

    Alexis Vastine a digéré, a grandi et a pris du recul face à cette injustice. Sauf que dans le clan français, sa médiatisation a visiblement fini par en agacer plus d’un. Depuis plusieurs mois, le pugiliste vit une situation bizarre. Sur les cinq boxeurs présents dans l’équipe de France, trois d’entre eux ne lui adressent plus la parole. Le « chouchou » des médias doit composer avec cette nouvelle donne. « On n'est pas là pour s'embrasser sur la bouche. On est à Londres pour être les meilleurs et représenter la France au plus haut », ironise-t-il.

    Lorsque l’équipementier Adidas cherche quelqu'un pour tourner une pub aux côtés du footballeur barcelonais David Villa, Alexis Vastine est sollicité. Il faut dire que le compétiteur soigne son look et est considéré comme un boxeur élégant. Médaillé d’argent aux championnats d’Europe en 2010, Alexis Vastine fait une nouvelle fois parler de lui dans la presse, alors que ses compatriotes passent totalement inaperçu. Certains d’entre eux évoquent son individualisme et sa propension à tirer la couverture à lui.

    «Il a étoffé sa boxe depuis 2008»

    Alexis Vastine lors du combat contre le Mongol Tuvshinbat Byamba, le 3 août 2012.

    En janvier 2012, Jérémy Beccu a eu une altercation assez vive avec Alexis Vastine. Depuis, l’entraîneur national, Jean Savarino, tente de recoller les morceaux. « Il a brillé dans toutes les grandes compétitions, il a étoffé sa boxe depuis 2008. Ses problèmes relationnels dans le groupe? Il a le sourire, Alexis, ça veut tout dire…», explique-t-il.

    C’est donc dans ces conditions que l’athlète français va s’employer à faire taire ses camarades de l'équipe de France en devenant champion olympique. « Ce ne sont pas ces petites querelles qui vont m’empêcher de gagner le titre », a admis le boxeur. Si Alexis Vastine a évité l’écueil face au Mongol Tuvshinbat Byamba (13-12), la suite du programme reste tout de même compliqué. « Ce n'était pas complètement satisfaisant mais l'essentiel est assuré », a-t-il réagi sur son compte Facebook. Il lui reste à continuer ce parcours pour s’offrir enfin des larmes de joie.

    Notre dossier spécial Londres 2012

     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.