GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Joey Barton, roi du coup de pied et du coup de poing

    media Joey Barton en mars 2012 lors d'une rencontre contre Sunderland. AFP PHOTO/GRAHAM STUART

    Arrivé hier, mercredi 29 août, à Marseille, Joey Barton attend la concrétisation de son transfert en provenance du club londonien Queen's Park Rangers. Indésirable en Premier League, le joueur anglais, plus connu pour ses frasques sur et en dehors du terrain que pour ses résultats sportifs, cherche à relancer sa carrière en Ligue 1. 

    Deux cent-treize matches en Premier League et vingt-deux buts. A 29 ans, Joey Barton affole le monde du football plus par ses frasques que par ses résultats footballistiques. L'homme est pourtant considéré comme un très bon joueur, capable de se battre de la première à la 90ème minute, et très bon sur coup de pied arrêté, notamment à Newscastle (2007-2011). Mais ce sont plus ses coups de poing qui ont fait sa réputation. Joey Barton, devenu indésirable en Premier League, est à Marseille. Il attend la signature de son nouveau contrat.

    Le dernier souvenir que les Anglais garderont de lui sera le match du 13 mai dernier lorsque les Queens Park Rangers jouaient leur maintien face à Manchester City. Pour Barton, cette dernière rencontre se solde avec 12 matches de suspension, 100 000 euros d’amende et six semaines de retenu de salaire. Le résultat d’un coup de coude au visage de Carlos Tévez et d’un coup de genou à Sergio Agüero. Bref, l’ancien capitaine des QPR arrive dans le sud de la France avec une drôle de réputation qui va sûrement alimenter les conversations du côté de la Cannebière. Le « clasico » entre Zlatan Ibrahimovic (PSG), un autre cogneur, et Joey Barton s’annonce des plus rugueux.

    Il s’acharne sur son coéquipier Ousmane Dabo

    Barton, phénomène au CV bien rempli en matière d’actes délictueux, espèrera ne pas alourdir son casier judicaire en traversant la Manche. En dix ans de carrière, le footballeur n’a pas chômé. En 2004, Barton fête Noël avec Manchester City. Son coéquipier Jamie Tandy tente une blague un peu lourde en brûlant son tee-shirt. Barton se venge quelques minutes plus tard en écrasant son cigare... dans l’œil de ce dernier.

    En mai 2007, après un tacle à l’entraînement, il s’acharne sur son coéquipier Ousmane Dabo. Bilan : quatre mois de prison avec sursis, six matches de suspension et 50 000 euros d’amende. Quelques mois plus tard, toujours pas rassasié, Barton envoie un coup de pied dans le ventre du Nigérian Dickson Ethuhu. Ce ne sont là que des exemples parmi les nombreuses agressions du milieu de terrain.

    En dehors de la pelouse, Joey Barton est aussi connu pour avoir renversé un piéton et lui avoir cassé une jambe dans une rue de Liverpool. Après une soirée bien arrosée dans un pub de la ville, il agresse un adolescent de 16 ans et lui casse plusieurs dents. Juste avant, il avait passé ses nerfs sur un homme en le bombardant de coups de poing. Cette fois, la coupe est pleine, il n’échappe pas à la prison ferme. Il est détenu deux mois et demi sur les six écopés.

    « Barton est un sale type »

    Jean-Philippe Bouchard, auteur du livre Bad boys du football (édition Prolongation), considère que Barton est plus qu’un bad boy. « Les bad boys sont des gens intéressants, qui mettent du piment dans le jeu. Ils servent d’une certaine façon le spectacle du football. Barton est un sale type, raciste, qui ne mérite pas de passer à la postérité. Il n’a gagné aucun titre. Pourtant, il a fait partie des meilleurs espoirs anglais. Il avait un vrai potentiel », explique l’auteur interrogé par RFI. Jean-Philippe Bouchard n’a pas pris soin d’intégrer Joey Barton dans son ouvrage aux côtés de l’Irlandais Roy Keane, de l’Italien Marco Materazzi ou de l’Allemand Harald Schumacher.

    Elie Baup, l’entraîneur de Marseille, a répondu sur le comportement violent du joueur anglais. « On verra, ce sont des clichés. L'exigence c'est d'être dans la dimension de l'équipe et du respect des règles collectives ». Il ajoute : « Un joueur de caractère est souvent nécessaire », et espère « qu'en plus de son talent individuel, il apporte cette dimension dans le caractère ».

    Joey Barton, nouvel « intello »

    Joey Barton a pourtant transformé son image publique ses dernières années, jouissant d’une vraie cote de popularité. Le bad boy de la Premier League, accro à Twitter, compte 1,7 million d’abonnés sur le réseau social, où il partage ses états d’âme sans retenue, quitte à provoquer l’ire de ses entraîneurs. Il s’est même mis à tweeter en français depuis qu’on parle de lui à Marseille.

    Il en profite aussi pour se refaire une image d’intello branché, postant des photos de ses virées au musée (au Tate Modern de Londres par exemple) citant le philosophe Friedrich Nietzsche et professant son amour pour les groupes de rock alternatifs des années 1980 comme The Smiths. Une communication qui porte ses fruits. Il était il y a quelques mois en couverture du supplément dominical du respectable Guardian avant d’être invité sur la très sérieuse émission politique Newsnight de la BBC !

    En cas de signature du phénomène Joey Barton, l'OM ne pourra vraisemblablement pas compter sur lui avant novembre dans la mesure où il purge actuellement une suspension de 12 matches (il lui en en reste neuf). En effet, la Fédération anglaise pourrait demander l'application de la sanction aussi sur le territoire français.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.