GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Mondiaux de karaté: les Français Sandy Scordo et Minh Dack ouvrent le bal

    media Sandy Scordo a atteint ce mercredi la finale de kata qui se déroulera samedi 24 novembre. Denis Boulanger / FFKDA

    Les championnats du monde de karaté qui se déroulent du 21 au 25 novembre au Palais Omnisports de Paris Bercy ont souri à une délégation française déjà prête à en découdre. A commencer par Sandy Scordo et Minh Dack en kata. Les deux athlètes se sont qualifiés pour les finales de samedi prochain devant un public venu en nombre les soutenir. Quarante ans après la dernière organisation française, cette édition semble bien partie pour les deux karatékas.

    De notre envoyé spécial à Paris Bercy,

    « C’est sensationnel, on est porté par Bercy, c’est immense, c’est à vivre ». La Française Sandy Scordo a ouvert le bal pour la délégation française dans l’enceinte du Palais Omnisport de Paris Bercy, lors de l’épreuve éliminatoire de kata. Les tours se sont enchaînés sans problème et elle est vite arrivée en finale.Tout cela sous le regard d'un public déjà très enthousiaste. Cela promet...

    « C’est le kata qui m’a choisi et je suis restée au kata »

    Le kata qui consiste en un enchainement de mouvements et qui suit un diagramme bien défini est l’affaire de cette jeune femme. Sandy Scordo devait effectuer une série de mouvements contre plusieurs adversaires (éventuellement imaginaire) et était notée selon des critères comme la précision ou la vitesse.

    Sandy Scordo a commencé le karaté à l’âge de neuf ans. « C’est le kata qui m’a choisi et je suis restée au kata ». Surtout par rapport à son gabarit explique la jeune femme. Sandy Scordo rencontrera la Japonaise Usami en finale, une référence mondiale dans le kata féminin. « La rencontrer, c’est quelque chose que j’avais espéré et qui se réalise », avoue la Française. Son premier objectif à Bercy était d'atteindre la finale.

    Sandy Scordo semble avoir un caractère bien trempé ponctué d'une touche d’exotisme. Pourtant, la discipline requiert un calme olympien. Mais contrairement à ce que son image dégage après le combat, elle assure être très posée. Même si elle n'hésite pas à sauter dans les bras de ses coéquipiers ou hurler pour les encourager. « Je suis quelqu’un de très classique avec une touche d’originalité ». En effet, avant de rentrer sur le tatami, Sandy  Scordo a un rituel immuable : « lavage, coiffage, kiffage ». « Cette coiffure, c’est ma personnalité, un petit brin de folie sur un petit corps de femme ».

    Dix ans d'attente pour Minh Dack

    Minh Dack après avoir battu le chamion du monde en titre, Lucas Valdési, le 21 novembre 2012. Denis Boulanger / FFKDA

    De la folie, c’est ce qu’il fallait à l’autre français de la matinée, Minh Dack. En effet, le médaillé de bronze lors des Mondiaux de 2008 a réussi l’exploit de sortir l’Italien Lucas Valdési, maître incontesté de la spécialité. Indéboulonnable champion d'Europe depuis 2000, star mondiale du kata masculin depuis au moins autant d'années, l'Italien Lucas Valdési a obtenu trois titres de champion du monde consécutifs en kata individuel.

    « Voilà dix ans que je suis là et je n’arrive pas à battre Lucas Valdési », déclare Minh Dack avec des trémolos dans la voix. Il ajoute : « Aujourd’hui, à la maison et avec un peu d’avantage, je me suis donné à fond et cela a payé. Il fallait assurer. » Très ému, le jeune homme est tombé dans les bras de Sandy Scordo à l'issue de sa performance. Tous les deux ont remercié ce public de Bercy gonflé à bloc, qui n'a cessé de les encourager.

    « Il faudra être exceptionnel pour pouvoir décrocher le titre. J’ai toujours cru en moi alors à la maison, c’est encore plus magnifique », concède Minh Dack . Samedi prochain, il pourra encore compter sur ce public incroyable de Bercy.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.