GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La clause de sauvegarde («backstop») vise à éviter le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. Le maintien temporaire de l'Irlande du Nord dans l'union douanière ouvre, selon les détracteurs de cet arrangement, la voie à un démantèlement du Royaume-Uni.

    Sports

    Coupe des confédérations: le Brésil balaie l’Espagne en finale

    media

    L’équipe du Brésil a remporté la Coupe des confédérations de football, ce 1er juillet 2013 à Rio de Janeiro. En finale, les Brésiliens ont battu 3-0 les Espagnols, champions du monde et double champions d’Europe en titre. Avec cette victoire, la « Seleçao » a envoyé un signal fort à ses futurs adversaires, à un an d'une Coupe du monde 2014 qui sera organisée au Brésil.

    L’équipe d’Espagne de football a-t-elle enfin trouvé son maître ? Après 29 matches sans défaite, elle s’est inclinée 3-0 face à la sélection du Brésil, en finale de la Coupe des confédérations, ce 1er juillet 2013 à Rio de Janeiro. Les Espagnols, champions du monde et double champions d’Europe en titre, ont été malmenés par le Brésil comme ils l’ont rarement été depuis cinq ans.

    Une entame idéale pour le Brésil

    Le Brésilien Fred frappe un ballon en étant à terre et ouvre le score face à l'Espagne. REUTERS/Marcos Brindicci

    Dès la 2e minute, Fred ouvre en effet le score de près, après un gros cafouillage devant la ligne de but espagnole. L’attaquant, qui est pourtant tombé, profite d’un plongeon hasardeux du gardien adverse Iker Casillas pour envoyer le ballon au fond des filets avec une frappe à terre : 1-0. Ensuite, Fred n’est pas loin d’offrir le deuxième but à Oscar avec une talonnade, mais le milieu de terrain frappe juste à côté du montant droit espagnol (8e).

    Le public du Stade Maracana est aux anges. Il chambre les joueurs adverses avec des « olé » à chaque passe brésilienne réussie. Le ton monte entre les deux équipes lorsque l'Espagnol Alvaro Arbeola écope d’un carton jaune après avoir retenu Neymar, parti en contre-attaque (15e).

    Un duo Fred-Neymar épatant

    Tout réussit ou presque au Brésil. Le défenseur David Luiz repousse ainsi devant sa ligne de but un ballon frappé par Pedro (41e). Puis, juste avant la pause, Neymar double la mise. Décalé sur la gauche par Oscar, il « mitraille » Iker Casillas. Neymar loge le ballon sous la barre transversale d’un tir puissant du pied gauche : 2-0, 44e.

    Le futur joueur du FC Barcelone multiplie les gestes d’exception durant cette rencontre. Neymar est encore décisif juste après la mi-temps. A la 47e minute, il s’efface intelligemment sur une passe de Hulk et laisse filer le ballon vers Fred. Ce dernier reprend instantanément du plat du pied droit. Iker Casillas ne peut qu’effleurer la balle : 3-0, 47e.

    Gerard Piqué est exclu après avoir fauché Neymar. REUTERS/Marcos Brindicci
    Fin de série pour l’Espagne

    L’équipe d’Espagne passe une sale soirée. Le défenseur Sergio Ramos manque ainsi un penalty qu'avait gagné Jesus Navas après une faute du Brésilien Marcelo dans sa surface de réparation (55e). Pis pour les Ibères, le stoppeur Gerard Piqué est ensuite exclu après avoir fauché Neymar alors qu’il était en position de dernier défenseur (68e).

    Réduite à dix contre onze, la sélection espagnole tente pourtant de réduire le score. Mais Pedro (80e) et David Villa (86e) se heurtent au gardien Julio Cesar, à la parade sur deux tirs.

    Plusieurs joueurs espagnols regrettaient avant cette finale de n’avoir jamais affronté le Brésil. Les voilà vaincus et prévenus : dans un an, la « Seleçao » sera sans doute leur principale rivale pour remporter la Coupe du monde 2014 organisée sur le sol brésilien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.