GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Thaïlande: la junte lève l'interdiction de mener des campagnes politiques, à l'approche des élections de 2019
    Sports

    «Rising From Ashes», un film sur le vélo vecteur d’espoir au Rwanda

    media

    Rising From Ashes était présenté pour la première fois à Paris, ce 8 juillet 2013 au siège de l’Unesco. Ce documentaire narre l’histoire de l’équipe de cyclisme du Rwanda entraînée par l’ex-coureur américain Jock Boyer. Le film de 82 minutes, auquel l’acteur Forest Whitaker a prêté sa voix, est un message d’espoir et de réconciliation dans un pays qui tente de se relever après le génocide de 1994.

    « Tu peux laisser derrière toi ce qui te poursuit, mais pas ce qui se passe en toi ». C’est par ce proverbe rwandais que commence Rising From Ashes. Ce documentaire américain, consacré à l’équipe cycliste du Rwanda, a été présenté à Paris ce 8 juillet 2013 au siège de l’Unesco, en plein Tour de France.

    Pendant 82 minutes, Rising From Ashes (« renaître de ses cendres » en anglais) raconte le parcours de jeunes cyclistes rwandais qui ont, pour la plupart, perdu de la famille durant le génocide de 1994. Un groupe entraîné depuis 2006 par Jock Boyer, le premier Américain à avoir disputé le Tour de France.

    La caméra suit leur quotidien, leurs galères mais surtout leur joie de rouler dans un pays qui a pourtant été ravagé par la guerre. Le tout avec les commentaires de l’Américain Forest Whitaker, Oscar 2007 du meilleur acteur pour The Last King of Scotland.

    Courtesy of Gratis 7 Media Group and Project Rwanda / Courtoisie de Gratis 7 Media Group et Project Rwanda

    Un projet taillé pour en faire un film

    L’histoire de Rising From Ashes est belle. Et pour cause : l’idée du film est née en même temps que l’équipe rwandaise. « En 2005, un ami, Dan Cooper, m’a raconté qu’il avait vu des talents incroyables au Rwanda, explique le réalisateur T.C. Johnstone. Puis j’ai rencontré un type nommé Tom Ritchey qui était l’inventeur du Mountain Bike (le vélo tout terrain ou VTT, Ndlr). Nous sommes allés tous les trois au Rwanda pour observer ces talents incroyables. Et nous nous sommes alors demandé : ‘Qu’est-ce que ça donnerait un film sur l’équipe cycliste du Rwanda ?’ Nous nous sommes ensuite dit que Jock Boyer serait un entraîneur incroyable. Et c’est comme ça que l’histoire a commencé ».

    Au départ, le réservé Jock Boyer n’est pourtant guère emballé par le projet : « On m’a emmené au Rwanda en 2006. Quand on a décidé de tester des coureurs, T.C. Johnstone a dit qu’on allait faire un film sur le sujet. Et moi, je n’étais pas du tout d’accord avec ça. Ça coûtait beaucoup d’argent et moi je préférais utiliser cet argent pour les coureurs et pour l’équipe. […] Je n’étais pas du tout d’accord avec ce film pendant les deux premières années. »

    Le tournage de Rising From Ashes a au final duré plus de six ans : de la genèse du Team Rwanda à la participation d’Adrien Niyonshuti, l’un des coureurs, aux Jeux olympiques de 2012 à Londres. Le tournage a parfois été difficile, à cause de la distance, de la barrière de la langue et de la curiosité constante du public rwandais.

    Mais le jeu en valait la chandelle, estime aujourd’hui Jock Boyer : « Ça a changé beaucoup de choses. Le film offre plus d’attention à notre projet. On a emmené deux coureurs pour faire la présentation de Rising From Ashses aux Etats-Unis. Les coureurs ont visité plusieurs écoles. Ils ont vu [...] que l’impact de ce film était très fort et très important. [...] Ça les a rendus très fiers. »

    Une histoire de résilience

    Le réalisateur T.C. Johnstone décrypte le succès de Rising From Ashes : « Le message du film ne porte pas sur le cyclisme. Il parle de paix et de réconciliation. Le vélo était un incroyable moyen d’envoyer un message, de raconter cette histoire et de parler du Rwanda, un pays qui a une image violente. C’était une manière de montrer que cette  histoire n’est pas celle que le grand public s’imagine. Ça permet de montrer le Rwanda tel qu’il est vraiment. »

    Rising From Ashes est aussi une histoire d’amitié entre deux hommes : Jock Boyer et Adrien Niyonshuti. En 2006, Boyer sort tout juste de prison après avoir été condamné pour agression sexuelle sur mineur. Niyonshuti, lui, a perdu une soixantaine de membres de sa famille dans le génocide de 1994. L’ex-coureur professionnel s’attache progressivement au jeune Rwandais dont il décèle le potentiel. Niyonshuti considère en retour l’Américain « comme un frère et un père ».

    Courtesy of Gratis 7 Media Group and Project Rwanda / Courtoisie de Gratis 7 Media Group et Project Rwanda
    Jock Boyer, plutôt sur la réserve au début du documentaire, fend progressivement la carapace, apprécie la deuxième chance que lui offre cette expérience unique au Rwanda. Adrien Niyonshuti, lui, est trop heureux de ne pas être abandonné à son sort et de pouvoir vivre de sa passion. Il est ici fortement question de résilience, cette faculté à rebondir, à vaincre des situations traumatiques.

    Avec tous ces ingrédients, Rising From Ashes aurait pu virer au mélodrame. Mais TC Johnstone, le réalisateur, a veillé à ce que ne ce soit pas le cas. « Réaliser ce film impliquait de raconter cette histoire de manière honnête, explique-t-il. Ce que vous voyez est une représentation honnête des souvenirs des coureurs ».

    Les membres du Team Rwanda dévoilent avec beaucoup de pudeur et de retenue leur drame. Ils semblent presqu'aussi avares en mots sur le sujet que généreux en coups de pédales. Et c'est peut-être l’aspect le plus émouvant de Rising From Ashes.

    VOIR LE SITE DU TEAM RWANDA

    VOIR LE SITE DE RISING FROM ASHES

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.