GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    En ce début de saison, le football allemand est sur son petit nuage

    media Mario Mandzukic et Javi Martinez (d) du Bayern Munich. REUTERS/Michael Dalder

    A l’issue de la phase de groupes de la Ligue des champions, quatre clubs allemands se sont qualifiés pour jouer les huitièmes de finale. Du jamais vu dans cette compétition. Et malgré les déboires du Bayern Munich face à Manchester City et la difficile victoire du Borussia Dortmund à Marseille, le sourire des joueurs de la Bundesliga est de mise.

    Le football allemand se porte bien. Ses stades font le plein tous les week-ends et la Bundesliga attire de plus en plus de téléspectateurs dans le monde. Cerise sur le gâteau : le parcours des clubs allemands en Ligue des champions cette saison est exceptionnel.

    Le mercredi 11 décembre, lors de la dernière journée de la phase de groupes, Dortmund et Schalke 04 ont rejoint le Bayern Munich et Leverkusen en 8e de finale. Pour la première fois de son histoire, l’Allemagne compte quatre clubs dans le top 16 de cette compétition. Schalke s'est imposé face à Bâle (2-0) pour finir deuxième du groupe E (avec des polémiques sur l’arbitrage de l’italien Paolo Tagliavento), tout comme Leverkusen la veille en décrochant le deuxième billet de la poule A à la faveur de sa victoire à la Real Sociedad (0-1).

    Trois qualifiés pour les huitièmes l'an dernier

    Jusque-là, la Bundesliga avait compté jusqu'à trois qualifiés en 8e de la C1 lors des saisons 1997-98, 2004-05 et 2012-13, avec, déjà, Schalke 04, Dortmund et le Bayern. Ces deux derniers clubs avaient d'ailleurs disputé la saison dernière une finale 100% Allemande remportée par le géant bavarois (2-1) à Wembley.

    Seule ombre au tableau de cette première partie de la C1, la défaite du Bayern face à Manchester City mardi dernier (2-3). Après dix victoires de suite en Ligue des champions - un record - et une série (en cours) de 40 matches d'affilée sans défaite en Bundesliga, personne ne croyait le Bayern capable de s'incliner sur sa pelouse face à un hôte anglais, qui plus est privé de plusieurs cadres. « C'est peut-être une défaite nécessaire pour nous. De cette manière, on se rappelle qu'on peut toujours perdre. J'espère que mes joueurs tireront les leçons de cette défaite », a dit l'entraîneur du Bayern, Pep Guardiola.

    La dernière défaite en C1 du Bayern remontait au mois de mars 2013 lorsqu'il avait été battu (2-0) par Arsenal en huitièmes de finale retour. Il s'agissait également du dernier revers à domicile, toutes compétitions confondues.

    Va-t-on tout de même assister encore une fois au sacre d’une équipe allemande en mai prochain ? S’il est trop tôt pour le dire, on sait au moins que trois représentants de la Bundesliga pourraient s’illustrer lors de la cérémonie du prochain Ballon d’Or. A commencer par Franck Ribéry, le joueur du Bayern Munich en lice pour le titre suprême face à Christiano Ronaldo et Lionel Messi. En ce qui concerne le titre d’entraîneur, il pourrait revenir à Jürgen Klopp, actuellement en poste au Borussia Dortmund ou à son prédécesseur, Jupp Heynckes. Autant dire que cette représentation de luxe prouve que l'Allemagne est - pour le moment - leader dans le football européen.

    Le tirage au sort des 8e de finale est prévu lundi 16 décembre et on saura qui devra affronter ces quatre clubs allemands.


    Cristiano Ronaldo, roi de la phase de groupes

    Cristiano Ronaldo, est devenu le premier joueur de l'histoire de la Ligue des champions à avoir inscrit neuf buts lors de la phase de groupes. Le Portugais avait marqué un des deux buts du Real Madrid contre le FC Copenhague, et devance d'une longueur quatre autres joueurs dans ce classement particulier : Zlatan Ibrahimovic (2013/2014), Ruud van Nistelrooy (2004/05), Filippo Inzaghi et Hernan Crespo (saison 2002/03 tous deux).

    Le top 4 des meilleurs buteurs de la phase de poules de la saison cette saison :

    9 buts: Cristiano Ronaldo (Real Madrid)
    8 buts: Ibrahimovic (Paris SG)
    6 buts: Messi (FC Barcelone), Agüero (Manchester City)
    5 buts: Vidal (Juventus Turin), Negredo (Manchester City)

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.