GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Etats-Unis:Trump annonce un nouveau départ de son gouvernement, son ministre de l'Intérieur
    • «Gilets jaunes»: mobilisation en recul avec 33 500 manifestants dans toute la France (minsitère de l'Intérieur)
    • Pour l'ancien président de la République, François Hollande, le mouvement des «gilets jaunes» est en «phase de conclusion»
    • Mouvement des «gilets jaunes»: «Moins de 3000 manifestants» à Paris en début d'après-midi (préfecture)
    • «Gilets jaunes»: 63 gardes à vue à Paris contre 335 samedi dernier à la mi-journée, indique la préfecture
    • «Gilets jaunes»: un conducteur décède après avoir percuté un camion à la frontière belge (préfecture)
    Sports

    CAN de handball 2014 : deux années d’efforts récompensés pour la Guinée

    media

    Petit poucet de la Coupe d’Afrique des Nations de handball qui se déroule à Alger (16-25 janvier), la Guinée a réussi à entrer pour la première fois dans la cour des grands du continent. Rencontre avec Mamadouba Camara, le jeune et ambitieux président de la fédération, en poste depuis octobre 2011 pour relancer la discipline.

    RFI : Comment êtes-vous parvenus enfin à participer à cette CAN ?

    Mamadouba Camara : Depuis deux ans, nous avons recensé les problèmes du handball en Guinée. Nous avons participé à tous les événements majeurs du continent, ce qui nous a permis d’accumuler les points nécessaires à notre participation. C’est un sentiment de fierté, car c’est une première depuis notre affiliation à la Confédération africaine et à l’IHF il y a 42 ans. Ce sont deux années d’efforts récompensés.

    Votre équipe à la CAN est particulièrement jeune…

    Effectivement, sa moyenne d’âge est de 17 ans. La sélection est composée de deux groupes, le premier formé de 9 joueuses évoluant au pays et 9 autres jouant en Europe : huit en France, dont deux ont signé à Mantes-La-Jolie (Nationale 3, la 5ème division française, NDLR), d’où vient notre sélectionneur Kevin Decaux, et une en Espagne. Quand nous avons participé à la CAN juniors et cadets, j’ai fait découvrir la Guinée à la plus grande partie d’entre elles. J’ai aussi eu le courage de prendre des joueuses africaines et de les emmener en Europe, ce qui n’est jamais facile à cause des risques de défections. Nous avons dû expliquer que l’Europe n’est pas forcément en endroit de rêve. Elles l’ont compris. Désormais, à chaque regroupement, nous n’avons plus peur.

    Quel objectif vous êtes-vous fixé à Alger ?

    D’abord apprendre. Ensuite prendre la 6ème place et enfin préparer la CAN 2016. Nous faisons partie du "groupe de la mort " avec l’Angola, la Tunisie et le Congo. Ces équipes ont participé au championnat du monde en décembre en Serbie, et elles ont une longue histoire ! Les Angolaises en sont à leur 17ème participation à la CAN, les Tunisiennes aussi, et les Congolaises à leur 19ème, avec des équipes d’une moyenne d’âge bien plus élevée ! Prétendre obtenir quelque chose à Alger est prématuré. Dans deux ans, le groupe aura gagné en maturité.

    A plus long terme, le hand guinéen a-t-il les moyens de se faire une place aux côtés du football ?

    Notre action pousse en tout cas les autorités à investir sur notre discipline. Avant moi, le handball était en sommeil. Nous avons actuellement 3500 licenciés, deux divisions de championnat et notre fédération vient d’être décrétée meilleure fédération nationale devant le football ! Tous les trois mois, Kevin Decaux vient effectuer des stages de remise à niveau des entraîneurs nationaux. Malgré le manque de moyens financiers, nous faisons mieux que le sport-roi. Avant, on pensait que pratiquer le hand était une perte de temps, il est devenu aujourd’hui une source d’avenir et d’inspiration. Encourageons nos enfants à en faire, ils seront bien traités, suivis à l’école, pris en charge à 100 % par une couverture médicale. Les parents peuvent donc nous faire confiance.

    Vous rêvez de gagner la CAN 2016. C’est réaliste ?

    C’est possible. D’ici à 2015, le handball africain sera guinéen !

    Propos recueillis par notre envoyé spécial à Alger Christophe Diremszian

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.