GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Coupe Davis: Gasquet et Tsonga envoient la France en quarts de finale

    media Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga, jouaient pour la première fois ensemble en double en Coupe Davis. REUTERS/Stephane Mahe

    La France s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe Davis, grâce au succès du tandem Richard Gasquet/Jo-Wilfried Tsonga sur la paire australienne Chris Guccione/Lleyton Hewitt en quatre sets 5-7, 7-6 (7/4), 6-2, 7-5, samedi à Mouilleron-le-Captif. En quarts de finale, les Bleus retrouveront l'Allemagne, qui a disposé de l'Espagne.

    Ils étaient archi-favoris, ils ont assumé. Pour ce premier tour de Coupe Davis 2014, Richard Gasquet et Jo-Wilfried Tsonga ont fait honneur à leur statut de joueurs du top 10 mondial en apportant le point victorieux en double contre l'Australie, après avoir chacun gagné leur simple de la veille. Vendredi, Gasquet avait battu Nick Kyrgios 7-6 (7/3), 6-2, 6-2 et Tsonga avait dominé Hewitt 6-3, 6-2, 7-6 (7/2).

    Le capitaine tricolore Arnaud Clément avait décidé d'innover en associant ses deux meilleurs éléments qui n'avaient encore jamais joué ensemble en Coupe Davis. Il se  passait ainsi des services de Julien Benneteau, pourtant plus expérimenté en double.

    Tsonga et Gasquet retrouvaient, face à eux, un duo invaincu en cinq matches de Coupe Davis. Le géant Guccione (2,01 m) et l'expérimenté Hewitt avaient notamment battu les Suisses Roger Federer et Stanislas Wawrinka en septembre 2011. Tout n'a d'ailleurs pas été facile dans cette rencontre pour le duo tricolore, loin de là.

    Hewitt contrarie les Bleus

    La paire française a eu besoin d'un set pour prendre la mesure des Aussies. Après un débit en trombe, où ils ont enchaîné trois jeux d'affilée et réussissaient tout ce qu'ils entreprenaient, Tsonga et Gasquet se sont mis à commettre des erreurs, en particulier à la volée. Tsonga, notamment, péchait régulièrement dans la finition.

    Gargarisés, les Australiens reprenaient les commandes (4-3) en s'appuyant sur le service surpuissant de Guccione et la qualité de relance de son partenaire, ancien numéro 1 mondial et vainqueur à deux reprises du saladier d'argent (1999 et 2003).

    Le tandem tricolore se ressaisissait pour n'être plus qu'à deux points de la première manche (à 5-4) mais leurs adversaires réenclenchaient la marche avant pour prendre finalement l'avantage. Menés 2-5 dans le deuxième set, les Bleus trouvaient les ressources nécessaires pour égaliser au terme d'un jeu décisif conclu sur un ace de Tsonga.

    Les revers magique de Gasquet

    Ce point glané au courage avait le don de maximiser la confiance des Tricolores, qui survolaient la troisième manche. Richard Gasquet, avec son redoutable revers, usait Hewitt et Guccione qui ne lâchaient toutefois pas le morceau.

    Le Français, avec une nouvelle série de revers dont il a le secret, finissait par faire craquer Hewitt qui expédiait une volée dans le filet au terme d'environ trois heures de jeu. Alors qu'il a souvent été critiqué pour son manque d'implication en Coupe Davis, le Bitterois aura clairement été le moteur de ce double, efficace au service et intraitable sur son fameux revers.

    En quarts, du 4 au 6 avril, la France retrouvera l'Allemagne qui s'est qualifiée elle aussi dès samedi à l'issue du double aux dépens de l'Espagne, privée de ses meilleurs éléments. Mais les absences de Nadal et Ferrer n'explique pas tout: l'Allemagne aligne cette année une redoutable équipe, avec notamment Florian Mayer et Phillip Kolschreiber, deux habitués du top 30, talentueux et imprévisibles.

    Les Bleus auront cependant l'avantage du terrain, et avec une telle équipe (outre Gasquet Tsonga, Arnaud Clément peut compter sur Gilles Simon, Gaël Monfils et Julien Benneteau, tous classé dans les 40 meilleurs joueurs du monde), la France n'a clairement peur de personne. Cette année, les Bleus visent haut. Très haut.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.