GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    • Commerce: Trump ne pense pas aboutir à un accord avec Pékin avant l'élection de 2020
    Sports

    Tournoi des Six nations : un début difficile mais victorieux pour le XV de France

    media Yoann Huget inscrit le premier essai français dès le début de la rencontre face à l'Angleterre, le 1er février 2014. REUTERS/Gonzalo Fuentes

    Les Bleus ont ouvert leur Tournoi des Six nations par une victoire face à l’Angleterre ce samedi 1er février (26-24). Les hommes de Philippe Saint-André ont montré un visage conquérant dès le début de la rencontre avec un premier essai de Yoann Huget. En seconde période, les Anglais ont pris le dessus physiquement mais les Bleus ont fini en trombe avec un essai inscrit dans les dernières minutes pour remporter le match. 

    Depuis le Stade de France,

    Le XV de France s’est (enfin) présenté devant son public avec un visage plus conquérant. Alors que l’année 2013 fut une catastrophe pour les joueurs de Philippe Saint-André, ce début 2014 a presque été un festival. Tout le monde avait envie d’oublier les 11 sorties de l’an dernier, ponctuées de deux petites victoires, d’un nul, et surtout de huit défaites.

    Yoann Huget en patron

    Dans un stade chauffé à blanc, dès l’entame du match, Yoann Huget donne le ton et s’en va marquer le premier essai français. On joue depuis seulement une minute. Est-ce le retour du French flair ? Trop tôt pour en être convaincu… Mais la bonne prestation de Yoann Huget, qui inscrit un deuxième essai, laisse de quoi mettre de côté les doutes de l’an dernier.

    On en oubliait aussi presque cette dernière place des Bleus en 2013, lors du précédent tournoi et sa défaite face à l’Italie pour son match d’ouverture (23-18). « Le premier match international donne souvent le tempo de la saison », avait pris soin de déclarer Philippe Saint-André avant la rencontre.

    Alors que le sélectionneur avait eu deux semaines pour préparer ce « crunch », il avait surtout décidé de privilégier l’animation offensive et la conclusion des actions. Un travail qui a payé pendant presque trentes bonnes minutes, les Bleus prenant l'avantage dans la bataille des rucks et en défense.

    Des Anglais accrocheurs une grande partie du match

    Mais les Anglais ne sont jamais aussi accrocheurs que face à leurs meilleurs ennemis français. A la fin de la première période, les Britanniques se rebellent et marquent leur premier essai (36e minute) avec Mike Brown qui aplatit un ballon in extremis. Alors que les Français avaient viré devant grâce à une entame de feu, le XV de la Rose pousse en seconde période et finit par marquer un deuxième essai grâce à Luther Burrell qui dépose le ballon entre les deux poteaux. La transformation de Farrell permet aux Anglais de prendre l’avantage (16-18).

    La fraîcheur physique affichée avant la pause semble ne plus être de mise. Les Anglais multiplient les temps de jeu sur la ligne des 22 française et les contres. Les hommes de Philippe Saint-André finissent par s’épuiser et mettre en péril l’avantage acquis en première période. Le doute s'installe dans les esprits français. La dernière victoire face aux Anglais dans le Tournoi des six nations remontait à… 2010. Il faut réagir.

    Gael Fickou après son essai victorieux face à l'Angletrerre lors du match d'ouverture du tournoi des Six Nations. REUTERS/Benoit Tessier

    En misant sur le culot de sa jeune charnière Doussain-Plisson, Philippe Saint-André espérait remporter une victoire-déclic. Mais finalement, les Bleus vont retrouver la lumière en toute fin de partie avec un troisième essai de Gaël Fickou et une transformation de Maxime Machenaud. PSA peut respirer, cette saison s'annonce moins sombre que 2013.

    Comme un symbole de renouveau, la première de Jules Plisson, auteur d'une prestation solide, commence par une victoire marquante.

    Dimanche 9 février, toujours au Stade de France, les Bleus affronteront l’Italie pour la suite du Tournoi des Six nations. 

    Les réactions à l'issue de la rencontre

    Les sourires étaient de mise après la victoire des Bleus face aux Anglais. Surtout, cela représentait une forme de délivrance pour tous les joueurs et l’encadrement qui se sont présentés devant la presse à l’issue de la rencontre.

    Philippe Saint-André, le sélectionneur : « On a tiré les premiers et les derniers. Mais c’est vrai que l’on a eu du mal en deuxième mi-temps pour garder le ballon. Sauf que le mot d’ordre c’était de ne rien lâcher. Il faut se souvenir de cette victoire et de la joie dans le vestiaire. C’est bien de commencer 2014 de cette façon. Je veux remercier la fédération et les clubs de m’avoir permis de faire une préparation de deux semaines. Sans cela, nous n’aurions pas gagné ce match. Cet essai en fin de match, c’est un peu l’essai de l’espoir. »

    Pascal Papé, le capitaine : « Cette victoire fait énormément plaisir. Ça faisait longtemps que le vestiaire ne souriait plus. On sait où l'on veut aller. Savourons ce soir cette victoire et remettons nous au travail dès demain. L'équipe est très motivée et on vit bien. Nous avons un état d'esprit irréprochable. »

    Jules Plisson, premier match en bleu : « J’ai hâte de continuer à travailler avec ce groupe. C’était extraordinaire, j’ai vécu des émotions énormes ce soir. À partir du moment où on est en équipe de France, on représente quelque chose et il faut faire son maximum. On a joué jusqu’au bout et on marque à la fin. C'est vrai, on a été dans le rouge, mais il faut retenir cette fin de match. On a trouvé les ressources nécessaires pour gagner et cela montre l’état d’esprit de cette équipe. »

    Yoann Huget, auteur de deux essais : « On va pouvoir travailler dans la sérénité avant de recevoir l’Italie. On a vu les Anglais revenir, mais on s’est dit qu’il ne fallait rien lâcher, surtout avec ce public fantastique qui a toujours cru en nous. Les Anglais voulaient nous faire exploser physiquement et il ne fallait pas commencer par une défaite comme en 2013. Même si on a douté, on a trouvé des failles dans leur jeu pour revenir. Enfin la roue a tourné pour nous. »

    Propos recueillis par Farid Achache au Stade de France

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.