GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Sotchi 2014: des athlètes ukrainiens quittent les JO

    media La skieuse ukrainienne Bogdana Matsotska . REUTERS/Ruben Sprich/Files

    Alors que les affrontements continuent à Kiev entre les forces de l'ordre et les manifestants, des athlètes ukrainiens ont décidé ce jeudi matin de quitter les Jeux olympiques de Sotchi. Mercredi, le Comité international olympique avait refusé le droit de porter un brassard noir à la délégation ukrainienne.

    La capitale ukrainienne, Kiev, est de nouveau plongée dans la violence ce jeudi 20 février 2014. Au moins 25 manifestants auraient été tués par balle ce matin, et ce malgré la trêve annoncée la veille par le président Ianoukovitch. Une situation qui affecte les athlètes ukrainiens présents à Sotchi.

    → à (re)lire : Violences meurtrières à Kiev

    Bogdana Matsotska et Oleg Matsotski quittent Sotchi

    Bogdana Matsotska et son père et entraîneur Oleg Matsotskyy avec le drapeau ukrainien dans le village olympique.

    En signe de solidarité, à Sotchi, une skieuse ukrainienne et son père qui est aussi son entraîneur ont annoncé aujourd’hui qu'ils se retiraient des Jeux olympiques. Ils entendent protester contre les violences qui ont fait des dizaines de morts pendant les manifestations de l'opposition à Kiev. Bogdana Matsotska et Oleg Matsotski se sont déclarés « outrés » par le refus du président Viktor Ianoukovitch de privilégier le dialogue avec les manifestants.

    « En signe de protestation (...) contre les comportements dignes de voyous face aux manifestants, nous cessons de participer aux Jeux olympiques de Sotchi. Mémoire éternelle aux héros tombés pour la liberté de l'Ukraine ! Gloire à l'Ukraine et ses héros ! », a écrit Oleg Matsotski sur son compte Facebook, dans une déclaration en son nom et celui de sa fille. La skieuse est originaire de la ville de Kossiv, dans la région
    d'Ivano-Frankivsk, un bastion des manifestations anti-Ianoukovitch. Bogdana Matsotska, 27e du Super-G et 43e du slalom géant, était inscrite pour le slalom vendredi.

    Mark Adams, le porte-parole du Comité international olympique (CIO), a confirmé ce retrait. Hier, le patineur Dimitri Dun, dont les parents ont été filmés sur cette place apportant leur soutien aux manifestants, a regagné Kiev. En plus de Dimitri Dun, les deux skieuses Kateryna Serdyuk et Marina Lisogor auraient également refusé de participer au relais de biathlon par équipe pour protester. Le CIO a rejeté ces affirmations expliquant que Kateryna Serdyuk souffre simplement d'une blessure au dos.

    Mark Adams a indiqué que le chef du comité olympique ukrainien, l'ex-star de la perche Sergueï Bubka, comprenait la décision de tout athlète ukrainien de se retirer des Jeux. Mais M. Bubka pense que « la meilleure chose pour l'équipe est de rester ici » à Sotchi, pour montrer sa solidarité avec ceux qui souffrent en Ukraine, a ajouté M. Adams.

    Pas de brassard noir

    Mercredi, le comité olympique ukrainien s'était exprimé par un communiqué. « Nous sommes choqués par les événements qui ont eu lieu hier [mardi 18 février] à Kiev. Nous pensons à nos familles et à ceux qui nous sont chers chez nous, en Ukraine et nous faisons tout pour les honorer sur les terrains de compétition, à Sotchi. Nous sommes en deuil et exprimons nos sincères condoléances après la mort de nos compatriotes », pouvait-on lire.

    Sergueï Bubka s'est dit « choqué par ce qui se passe dans son pays, surtout que les violences ont lieu pendant les Jeux olympiques », et a réclamé que la « trêve olympique » soit respectée. Membre du CIO et du Parti des régions, la formation politique du président ukrainien Viktor Ianoukovitch, Bubka appelé à plusieurs reprises à l'apaisement sur son compte Twitter.

    Toujours mercredi, le Comité international olympique a rejeté une demande de la délégation ukrainienne qui souhaitait porter un brassard noir en hommage aux victimes des affrontements de Kiev. Le président du CIO, Thomas Bach a adressé depuis Sotchi ses « condoléances à ceux qui ont perdu des êtres chers dans les événements tragiques en Ukraine ».

    Sur une délégation d’environ 86 membres, il ne resterait à Sotchi qu’une quinzaine d’athlètes sur les 43 inscrits au départ. Depuis le début des Jeux olympiques de Sotchi, l’Ukraine a remporté une seule médaille, en bronze. Vita Semerenko a pris la troisième place dans l'épreuve de sprint en biathlon, le 9 février dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.