GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Des casernes aux arènes, le parcours du combattant de Noélie Yarigo

    media L'athlète béninoise Noélie Yarigo. DR

    A 28 ans, Noélie Yarigo est la seule athlète béninoise de haut niveau. Cette militaire, détachée par les Forces aériennes, a remporté le Championnat de France en salle sur 800 mètres. Son objectif est de participer aux Jeux olympiques 2016. Mais, pour y parvenir, la jeune femme ne peut compter que sur le soutien matériel de son entraîneur et de son club en France.

    « Le fait d’être militaire m’a permis de devenir une vraie guerrière et de pouvoir supporter les échecs, les moments difficiles ». A 28 ans, la soldate Noélie Yarigo est en mission sportive pour le Bénin. La championne nationale du 800 mètres vise une qualification pour les JO de Rio. « Mes supérieurs hiérarchiques m’ont détaché jusqu’en 2016 pour les Jeux olympiques », explique celle qui s’est engagée au sein des Forces aériennes béninoises à sa sortie du lycée.

    Une athlète forte et fragile à la fois …

    Noélie Yarigo s’entraîne dans cette optique depuis avril 2013 à Blois, en France. Un exil qui commence à porter ses fruits. La pensionnaire du club Running 41 s’est en effet imposée sur 800m aux Championnats de France en salle, le 24 février 2014. « J’étais partie à ces championnats pour gagner, savoure l’intéressée. Je l’avais promis à mon entraîneur. Je ne doutais pas de mon état de forme ».

    Quelques semaines auparavant, Noélie Yarigo avait déjà amélioré le record du Bénin sur le double tour de piste (en 2 minutes 05 secondes et 47 centièmes). De quoi la rassurer après des Jeux de la francophonie 2013, à Nice, où elle avait été éliminée dès les séries. « J’étais vraiment déçue, raconte-t-elle. J’avais les moyens de monter sur le podium. Mais je n’étais pas allée en finale. A ce moment-là, j’ai vraiment eu envie de tout arrêter ».

    Il avait alors fallu tout le tact de son entraîneur, Claude Guillaume, pour la remobiliser. « Noélie a du tempérament et elle aime la compétition, c’est une guerrière, explique le technicien. Mais elle est aussi très fragile. Elle peut s’écrouler du jour au lendemain. Il faut lui donner confiance ».

    … et peu soutenue par les autorités béninoises …

    De fait, Noélie Yarigo est loin d’avoir exploité tout son potentiel. Sans doute parce qu’elle  a débuté la course à l’âge de 10 ans, dans un pays qui manque cruellement d’organisation et d’infrastructures pour pratiquer l’athlétisme. « L’athlétisme au Bénin reste à l’état embryonnaire, déplore la championne. On n’en parle moins là-bas que d’autres sports et ça, ça m’écœure ».

    Claude Guillaume, qui a créé un centre d’entraînement à Cotonou par passion, confirme : « Noélie dépend totalement de ce que je mets en place et de ce que le Centre lui apporte. Elle ne bénéficie d’aucun autre soutien. Sur le plan financier, elle ne reçoit pas un franc CFA d’aide. La seule autre aide dont elle bénéfice, c’est la liberté que lui offre ses autorités militaires ». Pourtant, « c’est la seule athlète du Bénin qui sort du lot », ajoute son mentor.

    En 2012, Noélie Yarigo avait d'ailleurs battu le record national lors des Championnats d’Afrique d’athlétisme de Porto-Novo. « Ça m’avait donné envie de travailler encore plus, se souvient-elle. J’avais repris confiance. Je m’étais dit que j’avais des moyens et qu’il fallait redoubler d’efforts ». Mais la reconnaissance n’était pas au rendez-vous à la fin de la compétition. « Elle avait été très déçue après les Championnats d’Afrique, raconte Claude Guillaume. Son travail n’avait pas du tout été mis en valeur. Au contraire, elle avait même été carrément écartée et renvoyée dans sa caserne ».

    … qui rêve d’un podium aux Championnats d’Afrique 2014

    C’est alors que Claude Guillaume, qui l’avait repéré lors d’un championnat national, lui propose de rejoindre son futur centre à Cotonou. « Il m’a dit que j’avais du talent et qu’il fallait beaucoup travailler pour l’exploiter, explique Noélie Yarigo. Je l’ai cru et je continue toujours à le croire ».

    La Béninoise, qui n’a pas été inscrite par sa Fédération aux Mondiaux en salle, espère désormais briller aux Championnats d’Afrique 2014 à Marrakech (10-14 août). « Mon objectif est de monter sur le podium, quelque soit la médaille », lance-t-elle. « Faire un podium aux Championnats d’Afrique, c’est très très dur, nuance un peu Claude Guillaume. Vous devez affronter trois Kényanes, trois Ethiopiennes, trois Marocaines et la Burundaise Francine Niyonsaba (championne d’Afrique en titre, Ndlr)… Ce que je souhaite, c’est que Noélie dispute une finale ».

    Noélie Yarigo veut surtout participer aux JO 2016 après avoir regardé les Jeux de 2012 à la télévision. Preuve que la confiance s’installe progressivement chez elle. « Quand je regarde des grandes coureuses comme la Kényane Pamela Jelimo (championne olympique 2008, Ndlr), je me dis ‘pourquoi pas moi ?’ Je me dis que je peux faire parler du Bénin à travers les prochains Jeux olympiques. »


    ►Pour en savoir plus sur le Centre d’entraînement de Cotonou :
    http://aarasb.canalblog.com/
    https://www.facebook.com/pages/Aarasb/158638930906290

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.