GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Journée mondiale des pauvres: le pape dénonce le «vacarme de quelques riches» qui éteint les cris des plus démunis
    • Egypte: des dizaines de défenseurs des droits humains sont détenus dans des lieux inconnus (Human Rights Watch)
    • Israël: Netanyahu estime que des élections anticipées seraient une «erreur»
    • Mouvement des «gilets jaunes» en France: plus de 400 personnes blessées, dont 14 gravement selon Castaner (RTL)
    Sports

    Eric Abidal, une force tranquille se retire

    media Eric Abidal avec son dernier maillot, celui de l'Olympiakos où il a signé cet été avant d'annoncer sa retraite le 19 décembre 2014. AFP PHOTO / ANGELOS TZORTZINIS

    A 35 ans, Eric Abidal vient d'annoncer sa retraite sportive. Après un dernier court passage en Grèce, le défenseur international français a vécu une incroyable carrière, marquée par une greffe de foie et un retour, improbable, au premier plan et chez les Bleus. Chapeau.

    La tête de Didier Deschamps, le 13 mai 2014, lors de l’annonce de la liste des 23 joueurs qu’il allait emmener au Brésil pour la Coupe du monde, résumait bien son dilemme et sa tristesse. « C’est un choix humainement difficile », expliquait simplement, le visage chagrin, le sélectionneur des Bleus en évoquant l’absence d’Eric Abidal, de retour en équipe de France quelques mois plus tôt.

    Retour. Le mot clef justement pour évoquer la carrière du défenseur international aux 67 sélections. On pourrait également ajouter « succès ». Avec un palmarès incroyable (pêle-mêle : deux Ligues des champions en 2009 et 2011, trois championnats de France de 2005 à 2007, quatre championnats d'Espagne de 2009 à 2011 puis en 2012), Eric Abidal, qui n’a fréquenté aucun centre de formation, débutant chez les amateurs de Lyon-Duchère avant de fouler une première pelouse de D1 avec Monaco (face à Toulouse) le 16 septembre 2000, a soulevé quasiment chaque saison un ou plusieurs trophées depuis son arrivée à Lyon en 2004.

    Avec Barcelone, Eric Abidal a remporté la Ligue des champions en 2009 et 2011. AFP

    Brillant avec l’OL, explosif avec le grand Barcelone dès son arrivée en Catalogne en 2007, il a réussi à s’imposer au sein de la – probablement – meilleure équipe de tous les temps, sa vitesse et ses qualités techniques lui permettant de se fondre à merveille en compagnie de stars locales. Pourtant, c’est une autre image qui marquera sa carrière. Celle de l’annonce, le 15 mars 2011, de sa tumeur au foie. Qui aurait pu l’imaginer, trois ans plus tard, au sortir d’un premier semestre formidable avec Monaco, postuler pour une troisième Coupe du monde ?

    Malgré un traitement médical conséquent, il a retrouvé le haut-niveau

    Moins de trois mois après l’ablation de sa tumeur, le défenseur retrouve le groupe et les terrains, sous les acclamations du Camp Nou. L’apothéose approche. Le 28 mai, après un succès face à Manchester United, ses coéquipiers le laissent soulever sa deuxième Ligue des champions avant de subir une greffe du foie moins d’un an plus tard, le privant de l’Euro 2012 et d’une grande partie de sa dernière saison en Espagne.

    De retour à Monaco à l'été 2013, il a pu se frotter à Zlatan Ibrahimovic lors de ASM-PSG, le 9 février 2014. REUTERS/Jean-Paul Pelissier

    Car il allait revenir. Encore. La maladie terminée, à force d’abnégation, de courage et d’entraînement, Eric Abidal retrouve à nouveau les terrains, plus d’un an après sa dernière rencontre. Malgré un traitement médical conséquent et de nombreuses interrogations, la belle histoire continue du côté de la Principauté. Durant quelques mois, son niveau surprend. L’ASM d’Abidal, Falcao et Toulalan défie pleinement le PSG d’Ibrahimovic et Didier Deschamps ne reste pas insensible au parcours incroyable du défenseur français.

    Malheureusement, sa titularisation des Bleus en Ukraine (0-2) lors du match aller du barrage qualificatif à la Coupe du monde 2014 allait couper court aux discussions. Ses difficultés, ensuite, en fin de saison avec son club n’arrangeaient rien. Mais à 35 ans (il les a fêtés le 11 septembre), Eric Abidal avait d’autres préoccupations, acceptant de nombreux séjours pour témoigner auprès de ceux qui vivent un combat comparable, tentant de redonner le moral et d'apporter son expérience à de nombreux malades. Après une ultime pige du côté de l’Olympiakos, Abidal a décidé de quitter la Grèce « raisons personnelles » et assure vouloir « se reposer ». Avant de signer probablement son retour à Barcelone au sein de l'encadrement du club. Un retour, un de plus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.