GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Septembre
Dimanche 17 Septembre
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Athlétisme: Genzebe Dibaba sur les traces de sa soeur

    media L'Ethiopienne Genzebe Dibaba, ici le 9 mars 2014, lors des championnats du monde en salle à Sopot. ADRIAN DENNIS / AFP

    A 24 ans, l'Ethiopienne Genzebe Dibaba vise au meeting d'Oslo le record du monde du 5 000 m, détenu par... sa soeur Tirunesh depuis 2008.

    Dans la famille Dibaba, il y a l'ainée Ejegayehu, médaille d'argent sur 10 000 m aux Jeux Olympiques d'Athènes et double championne du monde de cross, ou la cadette Tirunesh et ses cinq championnats du monde-trois médailles d'or olympiques, en plus de la cousine Derartu Tulu, première africaine noire à remporter un titre olympique. Depuis deux ans, il faut désormais compter sur la benjamine Genzebe, époustouflante en salle.

    Et la jeune athlète éthiopienne, âgée 24 ans, à bien l'intention de tuer... les soeurs, ce jeudi 11 juin, en s'attaquant au record du monde sur 5 000 m, détenu par Tirunesh depuis 2008. « Maintenant c'est à moi de venir et de battre ce record », a-t-elle crânement lâché en préambule du meeting d'Oslo.

    Une affaire de famille

    Un trop plein de confiance qui s'explique facilement: Genzebe Dibaba affole les compteurs, au point de détenir les records du monde du 1 500 m, du 3 000 m et du 5 000 m. Et l'héritière est en forme, comme en témoignent ses 14'19''76 réalisés il y a une dizaine de jours à Eugene (Etats-Unis). Tout simplement le cinquième chrono de l'histoire de la distance.

    Seule point d'interrogation pour Genzebe, sa capacité à réaliser des performances de haut vol en plein air. Ses records en salle sont, pour le moment, supérieurs à ses records personnels outdoor, malgré des virages nettement plus relevés et un air un peu plus confiné. Un paradoxe qui ne semble pas tracasser son coach, le Somalien à passeport britannique Jama Aden.

    Moins performante en plein air

    « Elle et sa soeur ont deux personnalités très différentes », juge ainsi Aden dans L'Equipe. «Tirunesh est plus indépendante alors que Genzebe a besoin d'être guidée, elle est encore en phase d'apprentissage et de maturation. Sur la piste, elle est moins fluide et, soyons honnête, moins courageuse. Mais elle a une base de coureuse de 1 500 m, ce qui la rend plus puissante et plus rapide en vitesse pure. Reste à savoir dans quel état physique elle arrivera au dernier tour...»

    Si elle parvenait à déposer sa soeur de son record, le plus jeune des Dibaba, qui s'entraîne sur les hauteurs de la capitale éthiopienne à près de 3 000 m d'altitude, décrocherait le 55e record du monde établi au légendaire Bislett Stadion d'Oslo.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.