GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Tour de France: le peloton fauché avant le Mur de Huy, Froome en jaune

    media Le Français William Bonnet victime d'une violente chute lors de la 3e étape du Tour de France cycliste 2015. REUTERS/Eric Gaillard

    L’Espagnol Joaquim Rodriguez a remporté une 3e étape du Tour de France cycliste 2015, ce 6 juillet. Un lundi marqué par une violente chute à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée, au Mur d’Huy, et par l’interruption de la course pendant près de 15 minutes. Quatre coureurs ont dû abandonner, tandis que le Suisse Fabian Cancellara a lâché son Maillot jaune de leader au profit du Britannique Christopher Froome.

    Envoyé spécial à Huy (Belgique),

    Les 198 participants du Tour de France cycliste 2015 s’attendaient à vivre un moment pénible avec l’ascension du Mur de Huy, en Belgique, ce 6 juillet. Une vingtaine d’entre eux a pourtant vécu un calvaire bien avant l’arrivée de cette 3e étape.

    Contador : « Il faut survivre »

    Une violente chute survenue à une cinquantaine de kilomètres de la ligne a provoqué l’interruption de la course pendant près de 15 minutes, un fait rare dans l’histoire de la Grande Boucle. Mais la plus grande course au monde n'arrête pas de surprendre.

    « J’ai vécu des grosses chutes sur le Tour de France. Parfois c’étaient des massacres et l’étape n’a pas été neutralisée. Je ne connais pas les raisons et c’est dommage pour les coureurs qui ont chuté », raconte en sueur le Français Tony Gallopin, 5e du jour. Au moment où le peloton a mis pied à terre, le coureur de la formation belge Lotto-Soudal a pensé à manger et à boire avant de reprendre la bataille. « Il faut survivre », lâche Contador qui pointe que chaque année, c’est de plus en plus dur et qu’il faut toujours être bien placé dans le peloton.

    Le jeune Erythréen Merhawi Kudus, lui, a passé la ligne d’arrivé presque terrorisé. « Depuis que je fais du vélo, je n’ai jamais vu une chute pareille », lance-t-il. Pour son premier Tour de France, il est servi. « Le Tour de France c’est quelque chose d’énorme. Tout le monde est nerveux, ça roule vite et il faut faire très attention. L’année dernière j’ai fait la Vuelta (le Tour d'Espagne, Ndlr) et c’est tellement différent », commente le petit grimpeur. Son compatriote Daniel Teklehaimanot a également donné des sueurs froides à son équipe, MTN-Qhubeka, avant de repartir. 

    L'accident a en tout cas entraîné les abandons du Néerlandais Tom Dumoulin, de l'Australien Simon Gerrans, du Russe Dmitriy Kozontchuk, et du Français William Bonnet, à l’origine de la catastrophe.

    Christopher Froome en profite

    Fabian Cancellara, lui, a dû lâcher sa première place au classement général. Le Suisse, touché au dos, a été distancé par le peloton. La Grande Boucle ne fait pas de cadeau. Assis dans un coin, l’Irlandais Daniel Martin, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en 2013, est presque au bord de l’évanouissement. Chaleur, fin de parcours difficile et chute, un cocktail explosif.

    Les incidents du jour ont évidemment perturbé la course avant le Mur de Huy, première grosse ascension de ce Tour de France 2015. Certains n’ont pas semblé apprécier l’arrêt de cette étape de 159,5 kilomètres entre Anvers et Huy. D’autres n’ont pas fait de sentiment, à l’image de Joaquim Rodriguez. L’Espagnol de l'équipe Katusha a devancé Christopher Froome dans le final. Mais le Britannique de l'équipe Sky, l'un des grands favoris de cette 102e édition, a frappé fort en s'emparant du Maillot jaune.

    « Le mur de Huy convient bien au grimpeur comme Rodriguez et j’ai profité de sa roue. Je suis heureux de retrouver le Maillot jaune », avoue Christopher Froome. L’an dernier, le vainqueur de l’édition 2013 avait du abandonner après plusieurs chutes. Pour le moment, la roue tourne en sa faveur. Mardi, lors la plus longue étape de cette édition, il y aura 15 kilomètres de pavés...


    Un arrêt de course et des dégâts

    Suite aux deux chutes importantes, la direction de course et le jury des commissaires ont décidé de neutraliser l'étape pendant plusieurs minutes. Le service médical était mobilisé pour ces deux faits de course. « C’est une décision exceptionnelle. On ne pouvait pas lancer les autres coureurs sans assistance médicale avec eux. Je l’assume totalement », indique Christian Prudhomme, le directeur de course. Evacué en ambulance, William Bonnet, le coureur de la FDJ souffre « d'un traumatisme crânien sans perte de connaissance et d'un traumatisme cervical a priori sans conséquences neurologiques », selon le communiqué médical. L’Australien Simon Gerrans souffre lui d’une fracture au poignet gauche. Son compatriote Michael Mattews a été victime d’un traumatisme costal. Dans la deuxième chute du jour, le Russe Dmity Kozontchuk (Katusha) s’est fracturé la clavicule gauche. Daryl Impey (Orica-GreenEdge) ne prendra pas le départ de la 4e étape du Tour de France cycliste. Le Sud-Africain s’est fracturé la clavicule droite. En 2013, Impey était devenu le premier coureur africain à avoir porté le Maillot jaune de leader au classement général du Tour. Le Suisse Fabian Cancellara, qui portait le maillot jaune au départ de la 3e étape du Tour de France à Anvers, ne sera pas au départ mardi à Seraing. Le coureur de l'équipe Trek s'est fracturé deux vertèbres.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.