GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Aujourd'hui
Mardi 28 Juin
Mercredi 29 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Football: Michel Platini candidat à la présidence de la FIFA

    media Michel Platini, le 22 mars 2012, à Istanbul AFP PHOTO / BULENT KILIC

    Michel Platini, ancien capitaine de l'équipe de France et actuel président de l'UEFA, a annoncé ce mercredi 29 juillet sa candidature à la présidence de la FIFA. Le Français, grand favori de l'élection, veut « rendre à la FIFA la place et la dignité qu’elle mérite ».

    Comme prévu, Michel Platini est candidat à la présidence de la FIFA. L'UEFA, que le Français dirige depuis 2007, a confirmé ce que tout le monde savait déjà: l'ancien meneur de jeu des Bleus, aujourd'hui âgé de 60 ans, veut succéder à Sepp Blatter à la tête de l'instance dirigeante du football mondial, embourbée dans les scandales.

    L'élection est fixée au 26 février 2016. Elle désignera le successeur du Suisse Joseph Blatter, qui a dû renoncer à son mandat début juin juste après sa réélection, en raison du scandale qui secoue l'instance suprême du football mondial. L'ancien milieu de terrain de la Juventus de Turin a justifié sa candidature par « son intention de se consacrer à l'unité et au bien-être du football ».

    « Rendre à la FIFA la place et la dignité qu’elle mérite »

    « C’est une décision très personnelle, mûrement réfléchie, dans laquelle se mêlent les considérations propres à l’avenir du football et celles qui tiennent à mon propre parcours. C’est aussi la conséquence des chaleureux témoignages d’estime, de soutien et d’encouragement que nombre d’entre vous m’ont prodigués », a expliqué Platini dans une lettre envoyée aux 209 présidents et secrétaires généraux des associations membres de la FIFA.

    « Durant ce presque demi-siècle, la FIFA n’a connu que deux présidents. Cette extrême stabilité est une sorte de paradoxe, dans un monde qui a été sujet à des bouleversements radicaux et dans un sport qui a vécu une mutation économique considérable. Mais les événements récents obligent l’institution suprême qui régit le football mondial à se réformer et à repenser sa gouvernance », a assuré le président de l'UEFA qui ajoute qu'il a défendu ses idées et ses propositions « pour rendre à la FIFA la place et la dignité qu’elle mérite ».

    Les autres candidats déclarés semblent n'avoir que peu de chances d'inquiéter Platini. L'ancienne légende brésilienne Zico, surnommé le "Pelé blanc" du temps de sa splendeur, ne dispose d'aucune assise au sein des instances internationales, tandis que le président de la Fédération libérienne de football, Musa Bility, est inconnu hors des cercles africains. Quant au prince jordanien Ali Bin Hussein, opposant malheureux de Blatter en mai et qui s'était dit prêt à retenter sa chance, il devrait se ranger derrière Platini et la candidature venue de l'UEFA, son principal allié il y a deux mois.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.