GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 11 Décembre
Lundi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    L’athlétisme au cœur d’un immense scandale de dopage et corruption?

    media Devant le siège de la Fédération internationale d'athlétisme (Iaaf), à Monaco. REUTERS/Eric Gaillard

    L’Agence mondiale antidopage (AMA) va présenter un rapport indépendant sur la corruption et la triche au sein de l’athlétisme, lundi 9 novembre 2015 à Genève. La Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf) s’apprêterait à vivre un scandale digne de celui qui secoue la Fédération internationale de football (Fifa), d'après les commentaires d'un des enquêteurs.

    Le monde de l’athlétisme s’apprête-t-il à vivre un scandale sans précédent, comme celui qui balaie le football depuis six mois ? C’est ce que laissent présager les propos de Richard McLaren, co-auteur d’un rapport sur les pratiques au sein de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf). Cette étude indépendante, commanditée par l'Agence mondiale antidopage (AMA), sera présentée lundi 9 novembre 2015 à Genève. « Ce rapport va bouleverser la donne en sport », lance l’universitaire dans un communiqué de la Western University of Canada.

    En décembre 2014, Richard McLaren a été chargé de vérifier les allégations de la chaîne allemande ARD et du journal britannique Sunday Times sur un dopage massif en athlétisme. Or, ce qu’ont découvert le Canadien et ses collègues serait bien pire que les affaires secouant la Fédération internationale de football (Fifa).

    « (A l’Iaaf), vous avez potentiellement une bande de vieux hommes qui détournent un paquet d’argent dans leurs poches – à travers de l’extorsion et des pots-de-vin – mais qui en plus entraînent des changements significatifs dans les résultats et classements des compétitions internationales d'athlétisme, souligne Richard McLaren. C’est une corruption d’une échelle supérieure à celle du scandale de la Fifa ou à celle du Comité international olympique dans le dossier Salt Lake City (l’attribution des Jeux olympiques d’hiver 2002, ndlr) ».

    La Fédération internationale d’athlétisme riposte

    Selon les premières fuites, le rapport de l’AMA confirmerait l’existence d’un dopage récurrent en Russie et sa couverture par des personnalités de l’Iaaf contre rétribution. Lamine Diack, ex-président de l'Iaaf (1999-2015), mis en examen en France pour corruption passive et blanchiment d’argent, serait mêlé à ce système.

    La Fédération internationale d’athlétisme a réagi à ces derniers développements, vendredi 6 novembre. Elle a annoncé avoir engagé des procédures disciplinaires contre quatre personnes : Gabriel Dollé, son responsable de la lutte antidopage jusqu'en décembre 2014 ; Pape Massata Diack, un des fils de Lamine Diack ; Valentin Balakhnichev, son trésorier jusqu'en décembre 2014 et ancien président de la Fédération russe ; et Alexei Melnikov, ancien entraîneur national russe de la marche. Les intéressés seront entendus entre le 16 et le 18 décembre à Londres.

    L’Iaaf assure par ailleurs avoir lancé un audit indépendant sur ses finances et leur gestion. En août 2015, ARD et le Sunday Times indiquaient que l’Iaaf disposait d’une base de données contenant près de 800 cas suspects. La Fédération internationale d’athlétisme s’était alors vigoureusement défendue de toute malhonnêteté.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.