GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 29 Novembre
Mercredi 30 Novembre
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Présidence FIFA: la candidature Platini «gelée», Bility éliminé

    media La candidature du Libérien Musa Bility à la présidence de la FIFA n'a pas été retenue par l'instance du football mondial en raison d'«irrégularités» dans son dossier. AFP PHOTO / ZOOM DOSSO

    La Fédération internationale de football (FIFA) a validé cinq candidatures pour l'élection de son président, qui aura lieu le 26 février 2016. Le dossier du Libérien Musa Bility a été rejeté. Le cas du Français Michel Platini, suspendu 90 jours, n'est pas cité par le communiqué de la FIFA. Sa candidature reste «gelée» et sera étudiée à la fin de sa suspension, en janvier 2016.

    La FIFA a porté un coup de grâce à la candidature du Libérien Musa Bility pour l'élection du prochain président de la FIFA, le 26 février 2016.

    En effet, dans un communiqué, la commission électorale de la FIFA explique avoir validé les dossiers de cinq candidats : le Prince Ali de Jordanie, le cheikh Salman de Bahrein, le Français Jérôme Champagne, l'Italien Gianni Infantino et le Sud-Africain Tokyo Sexwale.

    Des irrégularités dans le dossier de Bility

    La FIFA a étudié l'intégrité et la probité des six candidats officiellement en lice. Et elle a trouvé des irrégularités dans la candidature de Musa Bility. Irrégularités qu'elle ne détaille pas pour des raisons de confidentialité.

    Le président de la Fédération libérienne, ancien opposant au patron du foot africain Issa Hayatou, faisait figure de « petit poucet » de cette élection. Il n'avait même pas le soutien de la Confédération africaine (CAF).

    Le cas Michel Platini reste en suspens

    En revanche, le communiqué n'évoque pas le cas de Michel Platini, suspendu jusqu'au 5 janvier 2016 par la Commission d'éthique de la FIFA, pour avoir reçu 1,8 million d'euros en 2011, dans des conditions obscures.

    La Fédération internationale avait expliqué qu'elle n'examinerait pas la candidature du Français durant sa sanction. Celle-ci est en quelque sorte « gelée » pour le moment.

    Dans le texte, la FIFA indique par ailleurs que les décisions de sa commission électorale peuvent faire l'objet d'un appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS). Le TAS, instance judiciaire suprême dans le monde du sport, a déjà enregistré deux demandes de recours de Michel Platini concernant sa suspension. Le premier appel, en référé, avait été rejeté fin octobre. Après l'annonce de la FIFA ce jeudi, Michel Platini « s'étonne » de la « surprenante lenteur » de la commission des recours de l'instance, ont fait savoir ses avocats.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.