GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 24 Juillet
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Décès de la légende du rugby Jonah Lomu, joueur star des All Blacks

    media Figure incontournable du rugby néo-zélandais et mondial, Jonah Lomu est décédé à 40 ans, le 18 novembre 2015. REUTERS/Dylan Martinez/Files

    L'ancien international néo-zélandais de rugby Jonah Lomu est mort dans la nuit du mardi au mercredi 18 novembre. Souffrant depuis plusieurs années d'un grave dysfonctionnement rénal, le Néo-Zélandais s'est éteint subitement à l'âge de 40 ans. Joueur spectaculaire, vedette légendaire des All Blacks, Jonah Lomu fut l'une des premières stars du rugby mondial.

    Star révélée aux yeux du public en 1995 lors de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, Jonah Lomu est à l’époque un gamin d'à peine 20 ans, qui dynamite une à une les défenses en faisant parler sa grande taille - 1,96 m - et ses 120 kg.

    Dans un style nouveau, tout en puissance et en vitesse, Lomu inscrit sept essais. Il ne sera pas champion du monde, les All Blacks étant battus en finale par l'Afrique du Sud. Un titre qui lui échappera à nouveau en 1999, malgré huit essais marqués lors de la phase finale au Royaume-Uni, portant son total personnel à 15.

    Mais déjà à cette époque, la santé de Jonah Lomu est précaire. Le joueur est un colosse aux reins d'argile. Il souffre d'une grave maladie rénale diagnostiquée en 1997. Elle l'oblige, malgré les dialyses et même une greffe en 2002, à stopper sa carrière.

    Il tentera ensuite plusieurs retours, entre 2005 et 2009, dont un dans le sud de la France avec le club de Marseille-Vitrolles. Mais il ne rencontre pas véritablement de succès.

    En 2011, il est victime d'une sévère rechute de sa maladie. Il vivait depuis lors à Auckland, en Nouvelle-Zélande, auprès de sa famille. C'est là qu'il s'est éteint ce mercredi matin, à 40 ans. Soit quelques semaines après le deuxième sacre mondial successif de son pays, la Nouvelle Zélande, et vingt ans après ses premiers exploits planétaires.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.