GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Mai
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Sports

    Boxe: Tyson Fury, nouveau roi des lourds?

    media Tyson Fury après sa victoire face à Vladimir Klitschko, le 28 novembre 2015. Reuters / Lee Smith Livepic

    L'Anglais Tyson Fury est le nouveau champion du monde WBA-IBF-WBO des poids lourds depuis samedi 28 novembre, après avoir fait tomber l'Ukrainien Vladimir Klitschko. Un exploit de premier plan que Fury va devoir rééditer s’il veut se faire une place dans le cercle très fermé des lourds.

    Tyson Fury a détrôné un monstre sacré de la boxe : Vladimir Klitschko, invaincu depuis 2004. L'autoproclamé « roi des Gitans » est devenu le 7e champion des lourds Britanniques de l'histoire. « C'est le début d'une nouvelle ère. Je serai le champion le plus charismatique depuis Mohammed Ali », a-t-il annoncé après son sacre. Celui qui a infligé sa première défaite depuis 12 ans à Vladimir Klitschko va-t-il pouvoir faire mieux que l’Ukrainien ? Premier élément de réponse, il lui a fallu seulement quelques minutes pour briser une des séries les plus merveilleuses de l’histoire de la boxe. Klitschko restait sur 23 victoires consécutives.

    Tyson Fury ou le goût de la provocation

    « Fury n’est encore personne », avait lâché avant ce combat Lennox Lewis, légende vivante de cette catégorie. Jusqu'à samedi soir, les fanfaronnades de Tyson Fury - déguisé en Batman en conférence de presse- laissaient les spécialistes sceptiques. Il était considéré comme une tête brûlée et un fort en gueule, capable de déverser sur ses adversaires des insanités - « Klitschko a autant de charisme que mon slip! » - et de revendiquer bruyamment ses origines de Gitan irlandais pour justifier sa soif de bagarre. Mais à Düsseldorf, à 27 ans, le géant de Manchester (2,06 m) a déboulonné le monument ukrainien. Il a réussi là où soixante-quatre de ses prédécesseurs avaient échoué. « Il était incroyablement agile, je n'ai pas pu porter mes coups et je n'ai pas trouvé la clé », a admis Klitschko.

    « C'est la meilleure chose qui soit arrivée à la catégorie des lourds depuis des années: du sang neuf et un personnage », a tweeté l'ex-champion du monde anglais des lourds David Haye, qui a annoncé mardi son retour à 35 ans, après plus de trois ans d'absence. Par le passé, Fury a dit de Haye qu'il était « une starlette sans aucune classe, une diva ! »

    Professionnel depuis fin 2008

    Deux options se présentent à désormais à Tyson Fury, qui dépendront sans doute des enchères financières. Soit il accorde une revanche à Klitschko, réclamée par le champion déchu, ou ajoute la ceinture WBC, jugée « la plus importante » par l'illustre Lennox Lewis. Le détenteur de la ceinture WBC, Deontay Wilder, a déjà donné rendez-vous à Fury, quelques minutes après le combat dans un message posté sur Twitter.

    Professionnel depuis fin 2008, Fury a d’abord impressionné chez les amateurs où il a été médaille de bronze aux Championnats du monde junior en 2006 et compte aussi un titre de champion d’Angleterre amateur des super-lourds. Avant cette victoire face à Klitschko, Fury n’avait jamais affronté de boxeurs de premier plan. Chez les professionnels, il compte 25 victoires pour aucune défaite. Pour son exploit, Tyson Fury, provocateur –il veut l’égaliser le dopage-, devrait toucher 4 millions de livres, soit 5,7 millions d'euros.

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.