GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Football: Platini et Blatter suspendus huit ans par la Fifa

    media Le Suisse Joseph Blatter (à gauche) et le Français Michel Platini. REUTERS/Ruben Sprich/Files TPX IMAGES OF THE DAY

    Michel Platini et Joseph Blatter ont été suspendus huit ans de toute activité liée au football par la Commission d’éthique de la Fédération internationale (Fifa), ce 21 décembre 2015. Le Français, patron du foot européen, est accusé d’avoir reçu illégalement 1,8 million d’euros de la part du Suisse, président de la Fifa de 1998 à 2015.

    Ce n’est pas une surprise, mais la décision de la Commission d’éthique de la Fifa n’en est pas moins un coup dur pour Michel Platini. Le Français et Joseph Blatter ont été suspendus huit ans de toute activité liée au football, ce 21 décembre 2015. En outre, ils écopent respectivement de 74 000 et de 46 000 euros (80 000 et 50 000 francs suisses) d'amendes.

    Le tribunal interne de la Fédération internationale estime en effet que les deux millions de francs suisses versés en février 2011 par Blatter, président de la Fifa de 1998 à 2015, à Platini, « n’avaient pas de base légale ».

    Les deux accusés étaient suspendus provisoirement jusqu’au 5 janvier 2016 et risquaient une radiation à vie dans cet énième volet du « Fifagate »

    Ils affirmaient depuis plusieurs semaines que ces deux millions avait été négociés oralement et que c'étaient des arriérés de salaire dus aux Français, pour un travail de conseiller effectué entre 1999 et 2002.

    Blatter et Platini ont « abusé » de leurs positions

    Dans un communiqué, la Commission d’éthique indique que les explications de Joseph Blatter et de Michel Platini concernant ce versement n’étaient pas « convaincantes ».

    Pour la Fifa, son ex-président et le patron du foot européen (UEFA) ont « abusé » de leurs positions et sont tombés dans le conflit d'interêt et la gestion déloyale.

    La notion de corruption n'a en revanche pas été retenue contre eux. « Sepp » Blatter était soupçonné d'avoir acheté le silence de Platini, initialement opposé à sa réélection à la tête de la Fifa en 2011.

    Blatter contre-attaque

    Cette sanction n’a évidemment pas les mêmes conséquences pour Michel Platini, 60 ans, et pour Joseph Blatter, qui a démissionné juste après sa réélection en mai dernier. Ce dernier, âgé de 79 ans et concerné par de nombreux scandales de corruption à la Fifa, était en fin de carrière.

    Il va pourtant interjeter appel auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS). « Je suis désolé, a-t-il réagi lors d'une conférence de presse. Je suis désolé d'être encore en quelque sorte un punching-ball et je suis désolé pour le football. Je suis désolé pour la Fifa ».

    Platini aussi

    Le Français, en revanche, souhaitait se présenter à l’élection du prochain président de la Fifa, le 26 février 2016. Cette perspective semble désormais peu probable. Même si l’ancien footballeur a également déposé un recours devant le TAS. « Parallèlement à la saisine du Tribunal arbitral du sport, je suis déterminé à saisir, le moment venu, la justice civile pour obtenir réparation de l'intégralité du préjudice que je subis depuis de trop longues semaines du fait de cette procédure. J'irai jusqu'au bout dans cette démarche ».

    Dans un communiqué, l'ex-meneur qualifie sa sanction de « véritable mascarade » et a obtenu le soutien de l'Uefa et de la Fédération française (FFF).

    Le TAS, instance juridique suprême dans le monde du sport, devra rendre une décision avant le 26 janvier 2016, date de clôture des inscriptions à la présidentielle de la Fifa.

    Pour l'heure, cinq hommes sont candidats: le Cheikh bahreini Salman, le Sud-Africain Tokyo Sexwale, le prince jordanien Ali, le Français Jérôme Champagne et le Suisse Gianni Infantino.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.