GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Cyclisme: Steven Tronet, un Bleu Blanc Rouge au Gabon

    media Steven Tronet (c) sur le podium du championnat de France 2015. AFP PHOTO / FRED TANNEAU

    Après une décennie d’anonymat dans des petites équipes au niveau continental (3e division), Steven Tronet, surprenant champion de France en juin dernier avec la petite stucture Auber 93, a intégré la formation bretonne Fortuneo-Vital Concept pour une année. Une nouvelle carrière commence pour ce coureur de vingt-neuf ans. Et il la débutera au Gabon lors de la Troipcale Amissa Bongo du 18 au 24 janvier.

    Comme Marcel Proust, Steven Tronet est à la recherche du temps perdu. Le champion de France actuel, inconnu du grand public avant de faire mouche le 28 juin dernier à Chantonnay en Vendée où tout le monde attendait Nacer Bouhanni repart « à zéro ». A l'époque il portait le maillot de l'équipe Auber 93 et personne n'aurait parié un euro sur lui. Mais lui a toujours cru en sa bonne étole. Elle a fini par passer juste à temps et il est désormais dans la cour des grands.

    « Je vais faire les choses à fond et on verra »

    Il y a un an à la même époque, Steven Tronet avait confié à sa famille son souhait d’arrêter le vélo si rien ne venait changer sa condition de coureur cycliste anonyme, rémunéré au minimum syndical… Aujourd’hui, le voilà aux portes d'une nouvelle saison qui va débuter pour lui sur le continent africain. Un sacré changement dans les habitudes de ce garçon qui va enfin profiter d’une équipe professionnelle aguerrie aux courses importantes. D’ailleurs, si la Tropicale Amissa Bongo est pour lui un premier test pour jauger son état de forme et prendre ses marques avec ses nouveaux coéquipiers, il va aussi savourer ces moments africains pour « découvrir une autre culture » et un continent qu’il ne connait pas. « Aller en Afrique avec un maillot de champion de France, ce n’est pas banal », dit-il en riant.

    Steven Tronet a une année de contrat devant lui et aucune seconde à perdre. « Deux ans de contrat, cela aurait été plus confortable psychologiquement. Mais j’ai toujours fonctionné sur des contrats d’une année. Ca ne me fait pas peur. Je ne me mets pas de limite. Je vais faire les choses à fond et on verra ». Avec pourquoi pas une victoire d’étape sur les routes gabonaises pour bien débuter l’année et sa nouvelle vie.

    Steven Tronet va jouer les grands voyageurs !

    Après la Tropicale, Steven Tronet continuera à jouer les grands voyageurs avec le Tour du Qatar et d’Oman au programme. « C’est pas mal », lance-t-il. Les choses sérieuses devraient commencer pour lui avec Paris-Nice, la première course à étapes importante sur le continent européen. Steven Tronet, natif du Nord (Calais), qui a les pieds sur terre et la tête sur les épaules, rêve aussi de Paris-Roubaix. « Je n’ai pas changé ! Je vais essayer de profiter de toutes ces opportunités pour me faire connaître. Après tant d’années passées dans l’anonymat, c’est ma récompense. Je veux être pro à 300 % pour savourer. Il faut que je montre que j’ai ma place ».

    « Il a les valeurs associatives dans la tête. Il est très humain et c’est un bon meneur d’hommes. Chez nous, il a su s’imposer comme un leader. C’est un garçon bien entouré qui vient d’un milieu modeste. Il ne va pas prendre la grosse tête », nous relate Stéphane Gaudry, son ancien directeur sportif à Aubervilliers.

    Steven Tronet, qui devrait donc garder les yeux grands ouverts toute l’année, pourrait avoir la possibilité de faire le Tour de France pour la première fois de sa carrière. Cerise sur le gâteau, la 11e étape partira de Carcassonne, là où il a élu domicile. « Tout le monde m’en parle, ce serait extraordinaire ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.