GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 24 Septembre
Dimanche 25 Septembre
Lundi 26 Septembre
Mardi 27 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Un cinquième Ballon d’Or pour Lionel Messi

    media Lionel Messi a remporté un cinquième Ballon d'Or. REUTERS/Albert Gea

    A Zurich ce 11 janvier, devant un parterre de stars du football mondial, l’Argentin Lionel Messi s’est vu remettre un cinquième Ballon d’Or. Le joueur du FC Barcelone était en concurrence avec le Portugais Cristiano Ronaldo et le Brésilien Neymar. En 2015, Lionel Messi avait entre autres remporté la Ligue des champions.

    Devancé ces deux dernières années par son vieux rival Cristiano Ronaldo, Lionel Messi a ravi un 5e Ballon d’Or ce lundi 11 janvier sous le regard du Camerounais Samuel Eto’o. C’était la 9e année d'affilée qu'il figurait parmi les trois finalistes du Ballon d'Or. Du jamais vu. Il a reçu son trophée des mains du Brésilien Kaka, couronné en 2007 et du président de la Fifa par intérim, Issa Hayatou.

    Un quintuplé avec le Barça

    Issa Hayatou félicite Lionel Messi pour son cinquième Ballon d'Or. REUTERS/Ruben Sprich

    A 28 ans, « Leo », déjà quadruple lauréat et détenteur du record des titres (2009, 2010, 2011, 2012), écrit une nouvelle page de sa légende. La saison dernière, il s’est offert un quintuplé avec le Barça (Ligue des champions, championnat, coupe, Supercoupe d'Europe, Mondial des clubs), tout en faisant encore exploser quelques compteurs sur le plan individuel. Seule la Super d’Espagne lui a échappé ! « C'est un moment très particulier pour moi d'être revenu, d'avoir encore un Ballon d'Or, après ces deux années où Cristiano Ronaldo a gagné successivement, a dit l'attaquant argentin du FC Barcelone. C'est un Ballon d'Or qui représente beaucoup plus que ce dont je rêvais quand j'étais enfant ».

    Lors de la finale de la Ligue des champions face à la Juventus Turin, Lionel Messi avait été impliqué sur les trois buts (3-1). Il avait aussi terminé l’épreuve comme meilleur buteur à égalité avec le Portugais Cristiano Ronaldo et le Brésilien Neymar avec 10 réalisations et aussi comme meilleur passeur (6 passes décisives). L’UEFA l'a désigné comme le meilleur joueur de l’année, lui qui a inscrit 53 buts toutes compétitions confondues. Tout cela à encore impressionné les votants composés des capitaines et des sélectionneurs des équipes nationales ainsi qu'un collège de journalistes. « Je suis très heureux. C’est impressionnant pour moi de remporter un cinquième Ballon d’Or. Je ne me compare à personne et je profite de ce qui m’arrive », a lancé Messi à l’issue de la cérémonie sur l’Equipe 21.

    Seul échec dans cette année faste : la finale perdue avec l’Argentine lors de la Copa America contre le Chili, douze mois après la défaite en Coupe du monde au même stade de l'épreuve. Dans cette compétition, il n’a inscrit qu’un seul but.


    La joueuse américaine Carli Lloyd a obtenu le Ballon d’Or féminin.

    La joueuse de Huston Carli Lloyd, désignée joueuse de l'année Fifa, le 11 janvier 2016. REUTERS/Arnd Wiegmann

    Quatre joueurs du Real Madrid et quatre de Barcelone figurent parmi les onze joueurs composant l'équipe-type Fifa/Fifpro de l'année 2015 : Neuer (Bayern Munich) - Alves (Barcelone), S. Ramos (Real Madrid), T. Silva (Paris SG), Marcelo (Real Madrid) - Pogba (Juventus Turin), Iniesta (Barcelone), Modric (Real Madrid) - Messi (Barcelone), Ronaldo (Real Madrid), Neymar (Barcelone).

    Luis Enrique du FC Barcelone a décroché le titre d’entraîneur de l’année.

    Jill Ellis, sacrée championne du monde à la tête de l'équipe des Etats-Unis, a été élue entraîneure de l'année pour le foot féminin

    Le Brésilien Wendell Lira a obtenu le Prix Puskas récompensant le plus beau but de l'année. Il a devancé Lionel Messi et Alessandro Florenzi. Le Brésilien évoluait à Goianésia quand il a inscrit son joli retourné. Cette distinction est le résultat d'un vote des internautes.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.