GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 1 Août
Mardi 2 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Tropicale Amissa Bongo: Adrien Petit vainqueur, l’Afrique encore présente

    media Le podium final de la Tropicale Amissa Bongo 2016. Photo: Gautier Demouveaux / Views

    Le Biélorusse Yauheni Hutarovich a enlevé la dernière étape de la Tropicale Amissa Bongo ce dimanche 24 janvier. Si le Français Adrien Petit s’est adjugé l’édition, les coureurs africains n’ont pas déçu, notamment les Erythréens. Le premier coureur africain, Tesfom Okubamariam (Erythrée) reste au pied du podium. Un Algérien, Abderramahme Bechlaghem, remporte le maillot de Meilleur jeune.

    De notre envoyé spécial au Gabon,

    La Tropicale Amissa Bongo s’est achevée dimanche dans les rues de Libreville avec la victoire du Français Adrien Petit au classement général. Le coureur de la formation Direct Energie aura été l’homme de cette 11e édition avec trois victoires d’étape. L’Italien Andréa Palini (Skydive Dubaï) et un autre coureur français, Anthony Delaplace (Fortuneo-Vital Concept), complètent ce podium 100% européen. Adrien Petit succède au Tunisien Rafaâ Chtioui vainqueur en 2015. 

    Tesfom Okubamariam très en vue

    «C’est toujours un bonheur de gagner au Gabon, a déclaré Jean-René Bernaudeau, le directeur sportif d’Adrien Petit, même si c’est de plus en plus difficile car le niveau du cyclisme africain franchit chaque année un nouveau palier. » Bernaudeau voit son sixième coureur remporter la Tropicale Amissa Bongo après les Français Anthony Charteau (3 fois), Yohan Gène et l’Erythéen Natnael Berhane.

    L'Erythréen Tesfom Okubamariam. Photo: Gautier Demouveaux / Views

    Le premier africain, un amateur venu d’Erythrée, Tesfom Okubamariam, reste au pied du podium. S’il a soulevé le trophée du Meilleur africain, son pays a soulevé celui de la meilleure nation africaine, ce qui n’est pas une surprise tant ce pays recèle de très bons coureurs. « Nous nous sommes battus cette semaine, mais ce n’est pas facile face à des équipe professionnelles. Nous ne courons que sur le continent africain et ce n’est pas le même niveau qu’en Europe», a raconté Tesfom Okubamariam. Son prochain objectif sera les Championnats d’Afrique de cyclisme qui auront lieu au Maroc fin février. Un titre qu’il a déjà remporté. Son compatriote Aron Debretsion s’est adjugé le classement du meilleur grimpeur.

    Un Algérien pour le classement des meilleurs jeunes

    L'Algérien Abderramahme Bechlaghem. Photo: Gautier Demouveaux / Views

    Dans les dix premiers du classement général, on compte quatre africains, notamment le Marocain Adil Jelloul (6e) qui s’était imposé lors de l’étape qui arrivait à Ambam au Cameroun où la Tropicale Amissa Bongo faisait escale. A 32 ans, le professionnel de la formation Skydive Dubaï ne semble pas usé par une carrière déjà bien remplie. « Il me manquait cette victoire d'étape au Gabon. C'est vrai que je courais après depuis 2007 quand j’étais venu la première fois au Gabon. C'est notre plus grande course en Afrique, je voulais laisser une trace au palmarès », avait-il raconté. On notera aussi la 9e place au général de son compatriote et coéquipier Soufiane Haddi. L’an dernier, alors qu’il avait 23 ans, il avait pris le maillot de Meilleur jeune.

    Cette fois, c’est un Algérien qui porte cette tunique : Abderramahme Bechlaghem. A 20 ans, il est une des nouvelles figures du cyclisme algérien emmené par le Français Michel Thèze. Depuis 2013, il a l’occasion de venir en France faire des compétitions avec un club de Tours. « Merci à mon équipe et à mon directeur sportif », raconte Bechlaghem qui souhaite aussi briller aux prochains championnats d’Afrique. Son but et de devenir le deuxième coureur professionnel algérien (après l’indépendance) derrière Youcef Reguigui, actuellement dans l’équipe sud-africaine Data Dimension.

    Le premier coureur du pays hôte est Glenn Morvan Moulengui. Cinq coureurs gabonais, sur les six présents au départ il y a une semaine, terminent cette Tropicale.

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.