GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Sports

    Open d'Australie: une première pour Kerber

    media Angélique Kerber devant la montagne Serena Williams Reuters/Regis Duvignau

    C'est un parfum d'inédit qui planera au dessus de Melbourne, samedi, pour la finale dame de l'Open d'Australie. L'américaine Serena Williams, n°1 mondiale, habituée des grands rendez vous, affrontera l'Allemande Angélique Kerber, n°6 mondiale qui disputera quant à elle sa toute première finale de Grand Chelem.

    Par Clément Brossard

     

    Angelique Kerber disputera enfin sa première grande finale de Grand Chelem. Un rendez-vous qui a, à plusieurs reprise, échappé à la native de Brême âgée de 28 ans. En 2011, elle atteignait les demies-finales à l'US Open puis, l'année suivante, elle se retrouvait encore dans le dernier carré d'un Grand Chelem à Wimbledon, faisant alors son meilleur classement, n°5 mondiale.

     

    Deux déconvenues. Cette année, Angélique Kerber s'est défaite sans briller (7-5, 6-2) de l'invitée surprise des demies finales, la Britannique Johanna Konta, 47e mondiale, pour accéder à sa première finale d'un Grand Chelem.

    Réputée comme une joueuse combattive qui livre de vraies batailles sur les courts, la gauchère blonde n'a pas commencé l'Open d'Australie de la meilleure des manières. Dès le premier tour, face à la japonaise Misaki Doi, elle sauvait une balle de match avant de l'emporter 6-7, 7-6, 6-3.

    Sa meilleure performance de la compétition reste, jusqu'ici, sa victoire en quarts de finale face à Victoria Azarenka (16e mondiale). Quarante-huit minutes lui avaient alors suffi pour sortir la biélorusse en deux sets (6-3, 7-5). Consciente de "devoir jouer (son) meilleur tennis pour avoir (sa) chance en finale", l'Allemande aura fort à faire face à l'archi-favorite Serena Williams pour devenir la deuxième Allemande à remporter l'Open d'Australie, après son idole Steffi Graf, en 1988.

    Serena Williams en grande forme

    L'Américaine, elle, a connu un rythme de croisière pour arriver en finale ne concédant aucun set depuis le coup d'envoi du tournoi. Après une longue pause suite à son échec en demie-finale de l'US Open, en septembre, face à l'italienne Roberta Vinci, la cadette des sœurs Williams retrouve une finale de Grand Chelem pour la 26e fois.

    Âgée de 34 ans, elle a démontré au public australien qu'elle était au top de son tennis en écrasant la Polonaise Agneska Radwanska, n°4 mondiale, 6-0, 6-4. En route pour un septième sacre à Melbourne et une vingt-deuxième couronne tout tournois du Grand Chelem confondus, la n°1 mondiale se dit "plus en forme qu'en 2015", année durant laquelle elle avait remporté trois tournois majeurs (Open d'Australie, Rolland-Garros, Wimbledon).

    En 2012, date depuis laquelle elle n'a plus quitté le top 10, Angélique Kerber avait battu l'Américaine en quart de finale du tournoi de Cicinnati (6-4, 6-4). Ce fut sa seule victoire en six confrontations face au phénomène Williams.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.